Magazine Culture

Rififi autour du nouveau film de Yonathan Segal

Publié le 01 février 2010 par Yguerda

Rififi autour du nouveau film de Yonathan Segal

Yonathan Segal

NEWS. Le réalisateur Yonathan Segal (Lemon Popside, 1978) s’est vu soudain refuser le soutien financier de l’Israel Film Fund (principal source de financement du Septième Art en Israel) pour son film Odem. Apparemment, le fonds aurait d’abord accepté d’octroyer de l’argent au film mais a finalement décidé de geler le financement. La raison officielle ? Le scénario comparerait la Shoah à l’Occupation des Territoires Palestiniens.

Il y a dix jours, le quotidien conservateur Yediot Aharonot citait un passage de la brochure de promotion du film où Yonathan Segal était censé avoir dit : « Il a fallu beaucoup d’acharnement pour convaincre l’Israel Film Fund du fait que l’Occupation est pire qu’Israel ne veut l’admettre et qu’il est possible de comparer l’Occupation à la Shoah. » L’un des journalistes du quotidien, Yair Lapid, a dénoncé dans sa chronique qu’un tel film reçoive le soutien financier du gouvernement. A la lecture de la chronique, the directeur de l’Israel Film Fund, Katriel Schory, a décidé de geler le financement du film jusqu’à nouvel ordre.

Dans une lettre adressée au quotidien Yediot Aharonot, il explique que l’octroi de fonds avait été décidé fin 2006. L’équivalent d’environ 300 000 euros seraient versés. A ce jour, 250 000 euros ont déjà été livrés.

En Octobre 2007, Segal aurait envoyé un courrier à l’Israeli Film Fund pour expliquer que le scénario avait été modifié. Au départ, ce devait être l’histoire de deux jeunes filles juives, et dans la nouvelle version du scénario, il s’agissait de deux Palestiniennes, d’après Katriel Schory. Mais le nouveau scénario reçut à nouveau l’accord du Fonds pour le même financement en août dernier. Dans sa lettre au Yediot Aharonot, Schory explique que « cette nouvelle version du scénario ne comparait nullement la situation dans les Territoires et la Shoah. » A l’automne dernier, le tournage commença à Londres et il devrait s’achever dans les prochaines semaines en Israel.

D’après Schory, le réalisateur a expliqué ces derniers jours que le dossier de presse cité par le chroniqueur de Yediot Aharonot, aurait été créé et diffusé par une boîte de production britannique, à l’insu du réalisateur qui méconnaissait jusqu’à son existence. D’après le réalisateur, le film « ne dresse aucune comparaison d’aucune sorte entre l’Occupation et la Shoah. Cette comparaison n’a pas lieu d’être. »

Source : articles de Haaretz, et Yediot Aharonot


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Yguerda 12 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine