Magazine Info Locale

L’état veut vendre 10% du parc HLM

Publié le 01 février 2010 par Michelmi

Le gouvernement entend vendre 10% du parc HLM sur 10 ans afin de financer de nouveaux logements sociaux dans les zones géographiques où les besoins sont les plus criants, au grand dam du mouvement HLM qui y voit un désengagement de l'état et une logique de privatisation...

L’état veut vendre 10% du parc HLM

Le parc des HLM compte en France quelque 4,2 millions de logements, dont environ un tiers construits après 1985. Selon M. Apparu, 1% du parc vendu par an permet de dégager 2 milliards de fonds propres et un logement vendu permet de construire deux à trois logements neufs.

Il faut dénoncer un désengagement de l’état et une logique de privatisation du logement social. En dix ans, la part de financement des collectivités locales a été multipliée par quatre (de 2 à 8%) et dans le même temps la part de subventions de l’état a été divisée par deux (de 6% à 3%).

Cette politique ne marche pas, au regard du peu de logements vendus. De fait, sur 40.000 logements mis en vente en 2008, 6.000 logements ont été vendus et encore moins en 2009, 3.600, notamment en raison de la crise, du manque de moyens des locataires et des banques moins prêteuses.

La politique du gouvernement, a une volonté de tuer le mouvement des offices HLM. Un rapprochement du gouvernement avec les Sociétés anonymes (ESH, entreprises sociales pour l’habitat) qui représentent environ 45% du marché, au dépend des offices HLM (55%) qui dépendent des villes et des départements.

Libération a publié lundi 25 janvier une « note blanche » du président de la Société nationale immobilière (SNI), adressée au ministère et prônant notamment la vente de 10% du parc HLM en 10 ans. La SNI est une filiale immobilière du logement social de la Caisse des dépôts (CDC) qui assure environ 65% du financement du logement social.

le secrétaire d’état au Logement confirme vouloir s’appuyer plutôt sur les ESH pour mutualiser les fonds propres et construire dans les endroits où on en a besoin, soulignant que, pour l’heure, seulement 25% des logements sociaux sont construits dans les zones tendues où les loyers sont très élevés et la demande forte (Ile-de-France, Lyon, Bordeaux ou Marseille).

Environ 1,2 million de ménages sont en attente d’un logement social et le déficit est estimé entre 800.000 et 900.000 logements. En terme de plafonds de ressources, 60% de Français ont droit à un HLM.

Ces projets suscitent une très forte opposition du monde HLM, qui dénonce une « marchandisation du logement social ». Mais aussi des élus locaux, toutes étiquettes confondues, qui déplorent le désengagement financier de l’état.

En 2008 la trésorerie des sociétés HLM atteint 11 milliards d'euros !! Pourtant, ces sociétés n'ont pas vocation à avoir une trésorerie pléthorique puisque dans l'esprit, cet argent doit servir à financer des constructions ou des rénovations et non s'entasser dans aucun but précis.

C'est une politique déconnectée de la réalité.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Michelmi 40 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine