Magazine Maladies

Controverse: Fumer, bénéfique pour la santé?

Publié le 01 février 2010 par Suzanneb

LCN - SciencesUne controverse opposera sans doute les fumeurs et les non-fumeurs au cours des prochaines semaines. C’est que le psychiatre Jean-Jacques Bourque (petite photo) a écrit le livre Écrasons la cigarette, pas le fumeur, qui sera en librairie demain. [le 13 janvier 2010]

Dans son livre, l’auteur affirme que certains risques liés à la cigarette sont exagérés et qu’on devrait accompagner les fumeurs, plutôt que de les culpabiliser. Monsieur Bourque va même jusqu’à affirmer que fumer peut avoir des côtés bénéfiques pour la santé. Il avance, par exemple, que les fumeurs souffrent moins d’Alzheimer et de la maladie de Parkinson. Il dit aussi que la cigarette a des effets thérapeutiques chez ceux qui souffrent de dépression majeure.

«Je voulais donner cette information-là, qui n’est pas courante. Il y a des études très sérieuses qui ont été faites et qui montrent qu’il y a plusieurs  avantages à utiliser la nicotine pour une population vulnérable, comme les schizophrènes», a-t-il déclaré en entrevue sur les ondes de LCN.

LCN – Controverse: Fumer, bénéfique pour la santé? – 12 janvier 2010

Pour ma part, je pense que pour la cigarette comme pour les médicaments, tous les individus sont différents. L’idéal serait d’évaluer au cas par cas, le rapport bénéfices / problèmes.

Je crois possible que certaines personnes soient en déficit d’endorphines (genre de «morphine» naturelle). La nicotine, dans certains cas, est plus facile à vivre au quotidien que les désordres causés par le manque d’endorphines.

Je fume depuis l’âge de 12 ans, j’ai 42 ans de nicotine dans le corps. C’est une accoutumance néfaste, c’est la source de problèmes divers et des graves, je sais tout ça. J’ai tenté à deux reprises d’arrêter, sans succès. Je salue ceux qui y parviennent ou qui, malgré les échecs, auront le courage d’essayer encore jusqu’à vaincre cette mauvaise habitude.

Ceci dit, pour avoir côtoyé beaucoup de fumeurs, je peux vous dire que j’en connais pour qui, (et j’en suis) la cigarette est le seul recours au «présent». Qui sait si demain, ou après-demain, alors que les conditions auront changées, un fumeur ayant essuyé plusieurs échecs, ne pourrait-il pas vaincre cette dépendance, avec plus de bénéfices que de problèmes ?

Non fumeurs, soyez tolérants envers les personnes qui souffrent de cette dépendance. Essayez d’apprécier au mieux votre liberté et souhaitez-nous de nous délivrer de ce mal, parfois nécessaire. Ce mail ne serait-il pas qu’un remède pour soigner les conséquences du mal-être généralisé qu’engendrent nos sociétés axées sur l’illusion et l’argent ?

[mise à jour 2 mars 2010]

Je ne peux pas résister à l’envie de vous filer un lien vers un article du Quotidien, paru le 2 mars 2010 et dont voici un court extrait:

On a commencé par l’argent: les «emboucaneurs» ont payé le Stade olympique et défrayeront sans doute le CHUM, prochain monstre montréalais…sinon, la montagne de ski qui manque à Québec pour recevoir les Jeux olympiques. Heureusement qu’ils sont là, les accros de la nicotine !

La suite sur :

CyberPresse - Pauvres fumeurs ! 2 mars 2010


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Suzanneb 1338 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines