Magazine Culture

Dany Laferrière

Par Encres Noires

Dany LaferrièreDany Laferrière est née en 1953 à Port-au-Prince, capitale d’Haïti. Il est le fils de Windsor Klébert Laferrière, qui fut maire de Port-au-Prince puis sous-secrétaire d’Etat au commerce et à l’industrie avant d’être chassé de l’île par François Duvalier, alias Papa Doc. Par peur de représailles, sa mère, Marie Nelson, l’envoie, vers 4 ans, vivre chez sa grand-mère Da, à Petit-Goâve. Windsor, Marie et Da seront des personnages marquants de l’œuvre d’inspiration autobiographique de Dany Laferrière.
A 11 ans, il retourne vivre avec sa mère à Port-au-Prince, où il fait ses études secondaires. Il devient ensuite chroniqueur culturel à l’hebdomadaire Le Petit Samedi Soir et à Radio Haïti-Inter. En 1976, son ami journaliste Gasner Raymond, alors âgé de 23 ans comme lui, est assassiné par les « tontons macoutes » de Jean-Claude Duvalier, alias Bébé Doc. Dany Laferrière quitte alors précipitamment Haïti pour Montréal, au Canada.
Il publie son premier roman, Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer, en 1985 : le livre est salué par la critique et ouvre la voie à neuf autres romans qui constitueront « l’autobiographie américaine » de Dany Laferrière, entre Montréal, New York et Miami, où l’auteur s’installe de 1990 à 2002. Parallèlement à son activité d’écrivain prolifique, il se consacre à l’écriture de scénarios inspirés de ses romans : Comment faire l’amour à un nègre…, Le Goût des jeunes filles et Vers le sud sont ainsi adaptés au cinéma.
Aujourd’hui, Dany Laferrière est chroniqueur sur Radio Canada et codirige avec Lyonel Trouillot le festival des Etonnants Voyageurs en Haïti. L’écrivain a reçu de nombreux prix littéraires, mais c’est avec L’Enigme du retour, récompensée du prix Médicis en 2009, qu’est venue la consécration, notamment aux yeux du public français.
Lire aussi l’échange entre Dany Laferrière et Lyonel Trouillot : « Paroles d’écrivains haïtiens »
A lire :
Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer, éd. de l’Homme, 1985
Eroshima, VLB, 1987
L’Odeur du café, éd. de l’Homme, 1992
Le Goût des jeunes filles, éd. de l’Homme, 1993
Chronique de la dérive douce, VLB, 1994
Cette grenade dans la main du nègre est-elle arme ou fruit ?, éd. du Jour, 1993
Pays sans chapeau, Le Serpent à plumes, 1993
La Chair du maître, éd. de l’Homme, 1997
Le Charme des après-midis sans fin, Le Serpent à plumes, 1998
Le Cri des oiseaux fous, Le Serpent à plumes, 2002
Les Années 80 dans ma vieille Ford, Mémoire d’encrier, 2005
Vers le sud, Grasset, 2006
Je suis un écrivain japonais, Grasset, 2008
L’Enigme du retour, Grasset, 2009

Sources : Etonnants Voyageurs, Auteurs.Contemporain.info, Wikipedia

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Encres Noires 49 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines