Magazine Culture

Hot Chip, with love

Publié le 02 février 2010 par Albumsono

Hot chip.jpg

Hot Chip - One Life Stand (J'AIME : A la folie) 

* Qui ? Depuis 2006 et le tube "Over and Over", les Britanniques de Hot Chip font partie des artistes électros les plus acclamés de la planète. Particularité, leur musique intègre une bonne dose de pop et fait danser. "One Life Stand" est leur quatrième album.

* Genre ? Electro pop lacrymale et jouissive

* MySpace de l'artiste : Hot Chip

I feel Better :

Alors ce disque ?

La tristesse durera toujours. Du moins tant que les Britanniques de Hot Chip seront dans les parages. Pour leur quatrième album, "One Life Stand", les voilà qui reviennent gâcher la soirée en essayant de nous faire pleurer sur le dancefloor. Et le pire, c'est qu'ils en sont parfaitement capables. Car pour le combo, une fête ne serait pas complète sans une petite pointe de mélancolie. Rien d'ultra dramatique, juste le rappel de la solitude de nos vies, de tous ces sentiments qui hantent parfois nos nuits. Le titre s'appelle "I Feel Better". Basé sur une boucle de synthé plaquée sur une rythmique diabolique et des voix retravaillées à l'autotune, c'est juste un des trucs les plus beaux que l'on ait entendu depuis longtemps. Ca commence avec une femme qui demande : "Comment on a pu se perdre ainsi ?" Lui, répond : "Pas question de se quitter ce soir. Dans tes bras, I feel Better." Morale de l'histoire : "Everything's nothing and nothing is ours."  

Pour ce quatrième disque, Hot Chip a pris une direction plus épurée, en choisissant d'exacerber l'expression des sentiments. Les couleurs vives se mélangent alors avec des tonalités plus sombres. De "Thieves in the night" ("Baby I've lost you here in the crowd") à "Brothers" ("When will we be three again my brothers"), l'album est traversé par le thème de la perte. Même quant tout semble aller pour le mieux, l'inquiètude demeure. "I've known for a long time you are my love life / So why can't I be bright like my lover's light ?" ("Hand me down your love"). Et sur "Alley Cats" se fait plus menaçante. "The Other night you said you might try to kill that thing I Love". "Slush" et "Take it in" célèbrent heureusement l'amour sur une note plus positive. Tout comme "We Have Love" : "We Have Love / There is nothing else to be proud of".

Musicalement, ce sont donc bien souvent les voix qui prennent le pas sur l'instrumentation. Sur le génial "Slush" tout en chant et en vocalises, les éléments électroniques ont même presque complètement disparu du tableau, preuve que les Britanniques n'ont que très peu le souci des cases. De même sur "Alley Cats" ou "Keep quiet", les voix sont omniprésentes et les rythmiques électroniques mises en sourdine. Mais que les amateurs de dancefloor se rassurent. Hot Chip ne les a pas totalement oublié. Outre le premier single "One Life Stand", sa  boucle de synthé grasse et ses rythmiques entêtantes, "Thieves in the Night" en ouverture, "Hand me down your love" ou même "Brothers" savent aussi accélérer le tempo. Et surtout, "We Have Love", porté par un intrigant gimmick de voix retravaillé par les machines et quelques percussions, a les armes pour décoincer tout un tas de paires de jambes. "One Life Stand" s'impose avec "Contra" de Vampire Weekend comme un des sommets de ce début d'année. A déguster sans modération.

KidB

We Have Love :

Anecdote : Hot Chip revendique des inspirations très variées pour son nouveau disque : jazz, soul, Motown, techno de Detroit et Chicago, Madonna, Willie Nelson mais aussi Susan Boyle, dont les performances télévisuelles auraient marqué le combo.

Thieves in the night :


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Albumsono 1000 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte