Magazine Humeur

Villepin : le Chevènement de Sarkozy ?

Publié le 02 février 2010 par Cajj

mardi 2 février 2010

Villepin : le Chevènement de Sarkozy ?

Disons-le d'entrée de jeu, c'est une hypothèse faible. Comparaison n'est pas raison.

Dominique de Villepin inscrit son temps dans la préparation d'une candidature à la présidentielle 2012. Est-il possible qu'il l'emporte ? Dans l'hypothèse d'une candidature Sarkozy, il est quasi exclu qu'il le devance au premier tour, donc qu'il soit au second.

Quelle peut donc être la motivation ? Elle est double. La première serait de se positionner pour 2017

Villepin_5af7fc0516
en occupant le terrain. La seconde, c'est de provoquer la défaite de Nicolas Sarkozy en 2012 par sa simple présence. De fait, par sa propre personnalité, sans le chercher véritablement, Villepin éloignerait de Nicolas Sarkozy quelques électeurs, suffisamment pour que le Président sortant perde. C'est sur cette démonstration que le rapprochement se fait entre sa candidature et celle de Chevènement qui lui-même a tiré Jospin derrière Le Pen en 2002.

Quel intérêt à provoquer la défaite de Sarkozy ? En dehors de l'opposition infantile qui les anime, prouvez que Sarkozy ne vaut pas ce qu'il est.

La première différence entre le fait Chevènement et le fait Villepin est de taille. Personne, à part un deuxième mi-quinquennat hyper désastreux, ne peut empêcher Sarkozy d'être au deuxième tour. C'est donc, non pas par captation d'électeurs au premier tour que Villepin affaiblirait Sarkozy, mais en les détournant pour le second tour.

L'inverse m'apparaît tout-à-fait crédible. J'entends par l'inverse que Villepin mobilise des électeurs pas particulièrement sarkozystes et qu'il les prépare à voter au second tour pour Sarkozy, à son corps défendant. Pourquoi ? Il n'y a aucune différence fondamentale entre Sarkozy et Villepin. Il y a une différence de style, mais celui de Sarkozy a été choisi pour l'Elysée. Y a-t-il une différence d'efficacité ? Peut-être mais le passé ne plaide pas en faveur de Villepin à défaut de lui être défavorable.

Villepin se réclame du gaullisme. Pour le moment, son gaullisme est regard vers le passé quand Philippe Séguin donnait à cette pensée une actualité et une vision de l'avenir.

En conclusion, sauf à réaliser un score inespéré, je crois que la candidature Villepin ne peut que contribuer à Sarkozy, à leurs corps défendants.

cajj

Posté par cajj6878 à 09:29 - REFLEXION - Commentaires [0] - Rétroliens [0] - Permalien [#]
Tags : villepin, villepin 2012

Commentaires

Poster un commentaire

Nom ou pseudo :

Adresse email :

Site Web (URL) :

Titre du commentaire :

Commentaire :

Se souvenir de mes informations personnelles


Rétroliens

URL pour faire un rétrolien vers ce message :
http://www.canalblog.com/cf/fe/tb/?bid=296261&pid=16740130

Liens vers des weblogs qui référencent ce message :


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cajj 12 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines