Magazine Poésie

Deux poèmes de Patricia Laranco.

Par Ananda
Qu'ajouter aux mots
sinon d'autres mots bavards,
baveux
ou, à défaut, l'haleine
du silence ?

Qu'ajouter aux mots
sinon la nuit que je tiens
aux creux de mes paumes
comme un trophée ?

Que leur adjoindre ?
L'impression de déjà vu ?
L'ennui qui se transforme
en appel ?

Qu'adjoindre aux mots, ceux qui s'acharnent à parler,
à scarifier l'espace de leurs haies pointues ?

Ils sont obligés de se taire, quelquefois,
de se terrer face à langage plus puissant
langue qui précisément ne se parle pas
mais se dresse en la présence de chaque objet,
de chaque écharpe de vent lacéré d'étoiles


Inconstance
inconsistance

Si cela n'existe pas
alors avons-nous un sens ?

Si nous somme illusion
de nous-mêmes, comme tout
si tout est leurre larvé,
mirage qui se méprend
alors à quoi rimons-nous ?

Si ce monde, par hasard,
était la simple pensée
d'une entité entêtée,
illimitée
qui s'ennuie ?

Nous qui nous croyons concrets,
prisonniers de notre chair
et si nous étions en fait
aussi abstraits que nos mots ?


P.L

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ananda 2760 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines