Magazine Focus Emploi

Sur les lauriers

Publié le 02 février 2010 par Cecileportier

entretien de développement personnel

Nathalie s'est un peu reposée sur ses lauriers ces derniers temps. Elle a, un instant, rêvé de gloire, de celle qu'Andy Warhol promettait à tout un chacun. Nathalie a rêvé il y a quelques jours de son quart d'heure de célébrité : las, elle ne fut pas invitée sur TF1 pour débattre avec le Président de la République, et pourtant nous savons comme elle s'acharne à être représentative. Toute à sa soif de reconnaissance, elle en a un peu oublié son travail, et voilà que sonne l'heure des entretiens de bilan, entretiens dits "de développement professionnel".


Chez Oracle, les grilles d'analyses sont précises et multicritère. Ainsi, parmi 16 critères de développement, on peut noter l'item "savoir-être", caractérisé ainsi : implication, résistance à la pression, pro activité, anticipation, adaptabilité, capacité à positiver, dynamisme, écoute des autres, sollicitation et réceptivité au feed back, mobilité géographique. L'égalité d'humeur de Nathalie, qui peut être interprétée comme une certaine forme de résistance à la pression, a compensé sur ce point son caractère légèrement apathique.
Mais c'est sur la gestion des travaux et du temps que les choses se sont gâtées. Alors que les choses attendues d'elle en ce domaine étaient claires (o
rganise, priorise et réalise les tâches qui lui sont confiées, conformément aux échéances fixées et avec la qualité attendue ; donne de la visibilité à son encadrement, alerte en cas de difficultés et de dérive), elle a ces derniers jours accumulé une pile de factures à adresser, sans signaler ni difficulté ni dérive.
De ce fait, elle frôle aujourd'hui dangereusement la case rouge de l'échiquier d'évaluation. Car, alors que le niveau de difficulté de son travail est faible, elle n'a que très partiellement atteint ses objectifs : c'est à la limite de l'inacceptable.

rempli ses objectifs-copie-1

Sa courbe de développement a de ce fait, un côté gracieux et gracile, à onduler comme ça comme la tige d'une fleur à la corolle trop lourde.
Mais le résultat, c'est que Nathalie risque de se faire envoyer sur les roses.
progression professionnelle


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cecileportier 349 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog