Magazine Poésie

19 novembre 2004

Par Plouf
tu es mon amour sucré,
tu aimes rire , et puis danser
et ces yeux : tant d'innocence
tu es ma source de jouvence!

moi  je pleure ton absence,
mon amour, tes silences
et aussi ton arrogance,
tu m'a tué un soir d'hier,
en jetant ma vie à terre,

toi ma fille, solidaire
crachant la haine, délétère
abominations de surface
cachées par des yeux de glace!

mais sans aveux ya pas de place,
le discrédit qui nous agace
souhaits de mort
qui m'enlacent,
tout doucement
tout dou-cement,
si dou cement
prés de la  porte en silence
j'entends je vois la connivence
d'avoir perdu toute conscience
j'ai pleuré pendant des années
les mots de ma fille aimée!

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Plouf 112 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines