Magazine Cinéma

Macha Merril

Par Michcine

Après Alexandra Stewart, Micheline Presle, Bulle Ogier, Bernadette Lafont et Evelyne Bouix, c'est l'actrice Macha Méril qui sera la marraine de la 26ème édition du FIFA.

Macha Méril
Élève du cours Dullin (TNP), Macha Méril reçoit des premières propositions de films qui se concrétisent, La main chaude de Gérard Oury, et Le signe du lion d'Éric Rohmer. Après un séjour aux USA où elle fréquente l'Actor's Studio et tourne quelques films américains à Hollywood (Qui a dormi dans mon lit de Daniel Mann), elle revient en France où naît la Nouvelle Vague. Jean-Luc Godard la choisit pour interpréter Une femme mariée, qui brave la censure et conquiert le public. Suivirent L'espion de Raoul Levy avec le mythique Montgomery Clift, Adorable menteuse de Michel Deville, Le repos du guerrier de Roger Vadim, Belle de jour de Luis Buñuel, Les uns et les autres et Robert et Robert de Claude Lelouch, Beau-père de Bertrand Blier, Les rois du gag de Claude Zidi, etc. Elle constitue sa propre société de production Machafilm avec laquelle elle produit Au pan coupé de Guy Gilles, et plus tard Quatre nuits d'un rêveur de Robert Bresson ainsi que Porcherie de Pier Paolo Pasolini. Elle épouse le cinéaste et producteur Gian Vittorio Baldi et s'établit à Rome où elle tourne pour de nombreux téléfilms et longs métrages italiens, dont le film culte de Dario Argento Profondo Rosso (Les Frissons de l'Angoisse). De retour en France, elle publie ses premiers livres, dont un roman intitulé La Star. Au théâtre, elle joue Arcadina dans La mouette d'Anton Tchékov, mise en scène d'André Konchalovsky, L'éloignement de Loleh Bellon avec Pierre Arditi, mise en scène par Bernard Murat ou encore L'importance d'être constant de Oscar Wilde mise en scène par Pierre Laville. Pour la télévision, elle incarne Colette, série réalisée par Gérard Poitou, et tourne de nombreux téléfilms contemporains dont Alla Turca qu'elle réalise. Elle poursuit également sa carrière au cinéma, où on la voit dans La Roulette chinoise de Reiner Werner Fassbinder, Sans toit ni loi d'Agnès Varda, Duo pour une soliste d'André Konchalovsky, Mortelle randonnée de Claude Miller ou encore Crime d'amour de Guy Gilles. Depuis quelques années, elle conjugue son activité de comédienne avec l'écriture (Patati Patata, Biographie d'un sexe ordinaire, Les mots des hommes,...). Elle joue en tournée en France et à l'étranger Feu sacré (textes de George Sand) musiques de Frédéric Chopin, et a enregistré des chansons dont elle a écrit les paroles.

http://www.fifa-mons.be/


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Michcine 21497 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines