Magazine Info Locale

Discours de Nicolas Sarkozy à Ajaccio: Les grandes annonces du Président de la République.

Publié le 02 février 2010 par Assoacp
Discours de Nicolas Sarkozy à Ajaccio: Les grandes annonces du Président de la République. Le Président de la République s'est exprimé sur le développement durable de la Corse, depuis le Palais des Congrès d'Ajaccio. Plusieurs sujets ont été abordés, en voici les grands axes.
Débutant son discours un quart d'heure plus tard que prévu sur l'heure du programme Présidentiel, Nicolas Sarkozy loue "l'huminaté de la Corse qui est l'une de ses valeurs" suite à l'accueil et à la prise en charge des 123 Kurdes qui avaient débarqués sur une plage de Bonifacio il y a quelques jours. Il poursuivra ensuite sur les compliments de la Corse en la qualifiant de l'une des régions "des plus belles de France". Le Président de la République met ensuite l'accent sur le développement durable, élément majeur de son intervention. Il annonce que "l'état doit aider la Corse et la remettre en mouvement". Il déclare également que "la clé du développement de la Corse, c'est son développement, dû à son environnement exceptionnel".

Nicolas Sarkozy évoque brièvement aussi le PEI, en annonçant que 2 000 travaux seront menés afin de rattraper les 15 ans de retard". Sur la partie budget, le Président de la République déclare "qu'en 2017, on sera à 2 milliards d'euros d'aides consacrés au rattrapage de la Corse".

Le Président de la République est également revenu sur le PADDUC (qu'il a qualifié de "PADDUC en panne") qui avait été retiré par l'assemblée de Corse l'été dernier. Il a annoncé que l'état reprenait la main sur ce dossier en annonçant un projet de loi. "qui sera soumis à la future assemblée de Corse avant l'été prochain".

Dès son arrivée ce matin en Corse, Nicolas Sarkozy s'était rendu sur les lieux des incendies en Corse du Sud. A ce sujet, le Président de la République a procédé à diverses annonces, en rappelant avant tout que "les incendies en Corse ne peuvent plus durer car cela est inacceptable". Sur les moyens mis en place par l'état, Nicolas Sarkozy annonce la "création d'un institut Euro Méditerranéen contre les feux de forets, ainsi que la création d'un outil foncier". " Pour respecter sa Géographie, la Corse, doit être le fer de lance de la lutte contre les incendies en Méditerranée, et pour cela, la Corse va montrer l'exemple contre cette lutte", conclut le Président sur ce sujet.

Puis il est venu le temps de parler du fameux GAZODUC qui a tant fait parler ces derniers mois en Corse. Et sans surprise, Nicolas Sarkozy annonce que "la Corse sera alimenté au gaz naturel". Pour cela, il a annoncé diverses aides dont l'état financera. Tout d'abord, une aide à hauteur de "425 millions d'euros pour desservir la Corse de Bastia à Ajaccio d'ici 2015". Une aide de 7 millions d'euros sera également apportée par l'état, pour "le raccordement d'Olbia vers Porto-Vecchio, et le gazoduc terrestre reliant Bastia à Ajaccio". Pour clôturer ce sujet, le Président de la République a annoncé que " l''assemblée de corse avait demandée à l'état, la mise en place d'un parc marin international, l'état valide cette demande, et accompagnera la Corse dans ce projet ".

Concernant l'agriculture et l'agroalimentaire, le Président de la République a également fait des annonces importantes. Dans un premier temps, il déclare "qu"un plan de soutien aux agriculteurs avait été engagé au niveau national. En Corse, l'état a dégagé une enveloppe d'aide de 2 200 000 euros, d'aide aux agriculteurs insulaires". Nicolas Sarkozy annonce également "une aide de 6 millions d'euros qui avait été versée à l'état par l'Europe et qui seront donnés aux agriculteurs Corses". Le chef de l'état s'est également insurgé contre le déportement de la viande insulaire sur le Contient, pour cela il a déclaré que "Bastia et Ajaccio avaient un rôle majeur à jouer". Il a enfin annoncé que "Michel Mercier Secrétaire d'état viendrait en Corse le mois prochain, pour annoncer des mesures supplémentaires".

A propos de la création d'emplois nouveaux, le Président de la République a procédé à plusieurs annonces. Il a dans un premier temps déclaré "nous allons créer des emplois verts en Corse. Pour cela, l'état financera une aide à hauteur de 5 millions d'euros pour créer des formations dans le développement durable" renchérit le chef de l'état. Enfin, "une aide de 11 600 000 euros sera versée à la CADEC afin de permettre la création de petites entreprises supplémentaires sur l'île", conclut le Président.

Venons en maintenant à l'université de Corse. Nicolas Sarkozy rappelle que "l'université de Corse avait des moyens à hauteurs de 74% en 2007, ils doubleront en 2012". Le chef de l'état loue l'université de Corse en déclarant que " la Corse peut être un territoire d'excellence pour les étudiants. L'université de Corse ne doit pas être réservé qu'aux Corses", poursuit le Président de la République. Enfin, Nicolas Sarkozy conclut ce chapitre en annonçant que le projet "stela mare" verra l'état à ses côté, afin de l'aider à son implantation. Le ministre de l'écologie Jean-Louis Borloo sera en charge de ce projet.

Sur la réforme des collectivités territoriale, le chef de l'état n'a pas fait de grandes annonces. Il a de nouveau déclaré " si la Corse veut faire partie de cette réforme, c'est à l'assemblée de Corse de se pencher sur ce dossier, et à ce moment là, le Gouvernement sera ouvert à la discussion".

Le chef de l'état conclura son discours en louant une nouvelle fois les atouts de la Corse.et sa langue. " La langue Corse n'est pas une atteinte à la République". Nicolas Sarkozy déclare également que la France a besoin de la Corse, et qu'il n'abandonnera pas l'île dans son avancement. "je serais aux côtés de la Corse durant les prochaines années" a dit le chef de l'état.

"Si les Corses veulent discuter ensemble et calmement de leur avenir, je suis prêt à envoyer des représentants de l'état pour les y aider".

Son discours touchant à sa fin, le Président de la République conclura par cette phrase "je reviendrais chaque année en Corse pour suivre l'évolution de ces projets".

Place maintenant aux réactions des divers hommes politiques insulaires de tout bords. Aux premières réactions, les satisfactions sont de mises...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Assoacp 658 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine