Magazine

Pour en finir avec le suicide

Publié le 02 février 2010 par Patriciaturcotte
POUR EN FINIR AVEC LE SUICIDE

Le sujet du suicide doit être une priorité nationale

À travers cet article écrit sous la forme d’une opinion bien personnelle, j'ajoute mon grain de sel à toutes les personnes, groupes sociaux et Associations qui travaillent pour la prévention du suicide et l'abolition des préjugés envers les maladies du cœur, de l'esprit et de l'âme, c'est-à-dire, envers les maladies mentales.

Ne prenez que ce qui fera votre affaire et laissez de côté ce qui ne vous convient pas. C'est mon avis tout à fait personnel sur le sujet du suicide. Je ne suis pas à l'abri de me tromper. Bien sûr,je ne possède pas la science infuse, tout comme je ne suis pas à l'abri de faire des erreurs.

Message aux personnes qui conservent secrètement des idées suicidaires

À toi qui conserve une pensée secrète, au fond de ton cœur, pour les idées suicidaires: " Lorsqu'une personne conserve des idées pour le suicide, il peut survenir un évènement déclencheur qui la conduira tout droit vers l'acte de désespoir qu'elle prépare déjà, advenant que le pire survienne dans ta vie. Cela se nomme un lien. Les psychiatres connaissent bien ce phénomène. De mon côté, je l'ignorais complètement, jusqu'à ce que je l'expérimente personnellement au printemps 1993.

En plus, le choix du suicide ne règlera absolument rien des souffrances que l'on tente de fuir. Au contraire, si on ne meurs pas et que la Vie nous laisse une seconde chance, on traversera toutes les souffrances que l'on essayais de fuir. En outre, il s'ajoutera fort possiblement de nouvelles douleurs physiques, morales et spirituelles. Sans oublier qu'il faut ensuit, faire face aux êtres chers blessés par ce geste de désespérance, de très grandes souffrances et de profondes ignorances. Même des proches ne pourront plus jamais nous côtoyer, tellement ils en seront blessés. Il faut alors composer avec ces détachements pour en arriver à faire un deuil véritable. Quelles souffrances pour toutes les personnes concernées ! S'il nous reste un peu de force et de courage hors du commun, il faudra bien voir à réparer selon ses capacités et ses talents.

Ce dernier item est réellement une conviction et opinion plus personnelle et intime. Je crois sincèrement que la pire mort pour les êtres humains, est celle qui survient suite à une tentative de suicide. On poursuivra peut-être notre plan de vie, exactement comme c'était prévu au tout début, et ce, tant et aussi longtemps que l'on n'aura pas terminé les années de vies prévues pour notre passage sur Terre, qui se devait d'être de 30-40-50-68-79 ou 90 ans. »

À l'année la prévention du suicide

Autant demander de l'aide humaine et l'Aide-d'en-Haut, pendant qu'il en est encore temps. Ne lâchons surtout pas et frappons à toutes les portes, et ce, tant et aussi longtemps que l'on n'aura pas reçue l'aide dont on n'a réellement besoin. Tous les élus considérons bientôt le suicide, comme une priorité nationale.

Patricia Turcotte © Le 02 février 2010


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Patriciaturcotte 5 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte