Magazine F1/moto

La FIA et la FOTA se mettent d'accord...

Publié le 02 février 2010 par Jg56
À la suite d'une réunion "hautement constructive et positive" de la commission de la F1 avec les équipes représentées par la FOTA, toutes les écuries se sont mises d'accord avec la FIA pour changer quelques détails importants et incommodants de la saison 2010. Et à commencer par oublier le principe du double diffuseur à la fin de la saison prochaine...
En effet, les doubles diffuseurs, situés à l'arrière des monoplaces, ont empoisonné le début de saison 2009, provoquant critiques et polémiques ; ceux-ci n'auront donc vécu que deux ans, 2010 qui sera compris mais cette fois toutes les écuries seront prêtes.
Petit rappel : trois écuries, Brawn, Williams et Toyota, avaient su exploiter un "vide technique" de la règlementation en parvenant à augmenter l'effet de sol généré par le diffuseur, se mettant du même coup la plupart des équipes au dos, qui jugeaient cette astuce non-conforme. Mais les commissaires techniques puis la Cour d'Appel de la FIA avaient donné raison aux trois accusées, ce qui a contraint tout le reste du plateau à plancher sur un diffuseur similaire, qui pouvait apporter jusqu'à une demi-seconde en moins chaque tour ! Cependant, il était évident que ces trois équipes avaient pris une sérieuse avance, et notamment Brawn, qui a d'ailleurs remporté le championnat un peu plus tard...
« La hauteur autorisée du diffuseur principal a été réduite de 175 à 125 mm et des mesures visant à exclure les doubles diffuseurs à partir de 2011 ont été acceptées. » a notamment annoncé la FIA dans un communiqué.

Mais concentrons-nous à présent sur 2010... Les treize écuries de Formule 1 du plateau ont donné aujourd'hui leur feu vert à une retouche du nouveau système de points. Ils seront toujours dix à marquer des points à chaque grand prix mais le vainqueur voit désormais l'écart le séparant de son dauphin passer de cinq à sept unités ; le barème s'échelonnera donc de 25 à 1 points du premier au dixième, ce qui est assez novateur et qui par contre "faussera" les statistiques établies depuis 1950.
Le nouveau barème d'attribution des points s'établit donc ainsi :
1er - 25 pts
2e - 18 pts
3e - 15 pts
4e - 12 pts
5e - 10 pts
6e - 8 pts
7e - 6 pts
8e - 4 pts
9e - 2 pts
10e - 1 pt
C'est en décembre que l'idée de changer le barème était sortie. Fraîchement élu aux commandes de la FIA, Jean Todt avait décidé d'adapter le barème à la nouvelle grille, qui ne compterait plus 20 mais 26 monoplaces en 2010. Cela s'ajoutait au fait que bon nombre de pilotes et d'équipes réclamaient un écart plus important entre le premier et le deuxième, afin d'améliorer le spectacle en poussant les pilotes à se battre encore plus pour la première place.
La première proposition d'un nouveau barème semblait intéressante, mais l'allemand Sebastian Vettel - entre autes - avait vite fait remarquer que
le pourcentage de différence au niveau des points obtenus demeurait sensiblement le même pour les premières places : les chiffres changaient mais pas l'écart entre chaque position qui restait proportionnel au précédent barème de 2009...
A présent, avec ce tout nouveau barème, il faut savoir que l'avantage est passé de 25 à 39% du premier sur le deuxième.


Enfin, la dernière modification importante décidée aujourd'hui se trouve du côté des pneumatiques. Afin de redonner la part belle à la stratégie diluée par l'interdiction des ravitaillements en essence pour 2010, tous les pilotes arrivant en troisième séance de qualifications devront prendre le départ de la course avec le même train de pneumatiques utilisé la veille en qualifications. En 2010, il s'agissait d'avoir la même quantité de carburant.
En bref, les dix pilotes rescapés des deux premières phases de qualifications Q1 et Q2 et qui arriveront en Q3 se disputeront donc la pole position sur un pied d'égalité à vide de carburant, mais auront le choix entre deux types de pneumatiques - les tendres ou les durs - qu'ils devront par ailleurs conserver le lendemain pour leur premier relais en course, histoire de leur donner quelques difficultés et d'améliorer le spectacle.
Cette décision a été prise encore une fois d'un commun accord entre la commission de la F1 désignée par la FIA et la FOTA, l'association des équipes.
De plus, dès le début de cette saison, les écuries n'auront plus à leur disposition que 11 trains de pneus par pilote. En 2009, chaque pilote pouvait compter sur 14 trains de gommes pour piste sèche sur tout le week-end, mais les réductions des coûts engagées par les équipes et la FIA font que chacun sur la piste devra ménager ses pneus.
Afin d'améliorer l'activité en piste le vendredi en essais libres, les écuries devront donc rendre un train de pneus à l'issue de la séance matinale puis deux de plus au terme de la deuxième de l'après-midi. Il n'en restera donc plus que huit pour les essais et les qualifications du samedi, ainsi que pour la course le dimanche.

Tout ceci a été l'objet d'une réunion importante entre une commission de la FIA et les écuries, comme cité plus haut, mais il reste encore une étape pour finaliser cela : l'aval du Conseil Mondial du Sport Automobile, qui devrait officialiser définitivement le tout dans les prochains jours.


Les écuries mettent à mort les doubles diffuseurs

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jg56 34 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines