Magazine Beauté

Interview oanisha : pour celles qui assument leurs boucles !

Publié le 02 février 2010 par (dé)maquillages @demaquillages

INTERVIEW OANISHA : POUR CELLES QUI ASSUMENT LEURS BOUCLES !Depuis quelques années fleurissent sur la Toile une foultitude de sites de vente de cosmétiques. Qui proposent en général des marques Bio, ou (au moins) alternatives. Et il y en a un qui a retenu mon attention car j’ai trouvé son positionnement particulièrement osé : des produits pour cheveux bouclés (cible ethnique, mais caucasienne également), pour les femmes qui assument la nature de leur chevelure (pas de produit défrisant), et… Bio !
Je ne sais pas si vous vous rendez bien compte de l’avant-gardisme de ce webshop, mais en tous cas, moi, ça m’a donné envie d’interroger les créateurs de www.oanisha.com, Tess et Fred, un couple à la ville comme à l’écran (d’ordinateur ^^).

Comment vous êtes-vous lancés dans l’aventure Oanisha?
TESS :
L’histoire d’Oanisha a commencé par ma rencontre avec Fred. On avait envie de construire un projet ensemble. De mon côté, le fil conducteur de tout ce que je faisais depuis des années était en lien avec l’environnement et Internet. De son côté, c’était le marketing et Internet.
La première idée pour Oanisha est née d’un problème que je rencontrais personnellement. A l’époque, je me défrisais les cheveux. Au bout d’un moment, mon châtain foncé commençait à devenir roux, mes cheveux cassaient, ça m’inquiétait...
En cherchant à me renseigner, je me suis aperçu que cela concernait beaucoup de femmes, que des forums entiers étaient consacrés à cette problématique et qu’il y avait un véritable réseau de connaissances sur le sujet, très informel, très dynamique, très sympathique. Internet a libéré les paroles sur les cosmétiques en général, et le défrisage en particulier.

FRED
: Parallèlement, on s’est aperçu que les sites purement afro avaient du mal à émerger.
TESS : On a donc choisi de lancer un site de vente en ligne de produits capillaires avec un axe résolument Bio, un peu dans la mouvance de ce qu’il se passe aux USA. L’idée c’est de respecter l’environnement mais également l’identité des personnes.
Je fais partie de cette génération de femmes d'origine afro-antillaise qui refusent de se défriser. J’aime et j’assume totalement mon afro !

Ce n’est pas trop compliqué de travailler avec son (sa) chéri(e) ?
TESS : Non, notre grande force c’est d’être en couple justement, car nous sommes très complémentaires.
FRED
: Tess a les idées, moi j’ai les outils.
TESS : Et la somme de nos idées est supérieure aux idées de chacun !
Quelles sont les difficultés que vous avez rencontrées en tant qu’entrepreneurs ?
TESS : Tout d’abord, trouver un banquier !!! C’est un problème récurrent pour tous les entrepreneurs, mais comme notre projet ne rentrait pas dans les bonnes cases, ça a été d’autant plus difficile. Nous nous sommes appuyés sur les réseaux de la Chambre de Commerce et de l’Industrie, nous avons fait valider notre projet plusieurs fois et avons fini par trouver un banquier qui a préféré investir sur Oanisha plutôt qu’en bourse !
Il n’a pas non plus été facile au début de convaincre les marques de nous suivre, d’autant plus que certaines étaient méfiantes par rapport à l’image que véhicule encore la vente en ligne.
Et puis nous n’avions pas mis les moyens qu’il fallait pour faire venir du monde sur Oanisha. Nous ne connaissions personne, aucun contact presse par exemple… Alors, nous avons choisi d’aller sur le terrain, sur des salons, pour rencontrer nos clientes, qui ont besoin d’une présence physique et de conseils personnalisés. Et finalement, nous avons créé notre propre salon : Living Colors.
Aujourd’hui, tout va bien.

Comment choisissez-vous les marques que vous distribuez ?
TESS : Nous avons trois filtres pour composer notre catalogue : la démarche éthique de la marque, l'expertise technique du produit et une touche "cosmétiques du monde".
Nous sommes d’abord allés vers les marques pionnières du Bio (Melvita, Lavera, Logona), puis sur du plus exclusif, du plus pointu (Dayna, Amazonia Preciosa …).
Avant de référencer une marque, je regarde les avis sur les forums et je teste personnellement les produits.

3 ans après le début de votre activité, comment se porte Oanisha ?
TESS : On double le chiffre d’affaire tous les ans. Personne ne pensait que l’on allait tenir, car on est sur une micro-niche : du bio, du capillaire, de la boucle.
FRED : Notre clientèle est multiethnique. Nous le savons par rapport au choix des produits et à des questionnaires que remplissent nos client sur leur type de cheveux. Ce sont des femmes de 34 ans en moyenne, plutôt urbaines. 30% d’entre elles "seulement" sont de type afro, notre positionnement n’est donc pas un frein aux autres communautés.
Comment faites-vous pour vous différencier de la concurrence ?
TESS : Il y a une concurrence terrible. Ça nous oblige à être toujours plus performants, à avoir une offre de produits et de services béton. On avance en permanence, on essaye toujours de se différencier.
Le conseil est super important. Par exemple, sur Internet, nous essayons de développer la partie magazine et d’organiser des chats en direct pour engager le dialogue avec nos clientes.

Quelle est votre actualité ?
TESS : Nous venons de lancer www.mon-parfum-bio.com, un site de vente en ligne qui ne propose que des parfums Bio. Pas des parfums mono-fragrance Bio à l’ancienne, mais de la vraie parfumerie. Des parfums avec lesquels il se passe quelque chose, créés par de grands parfumeurs comme Olivia Giacobetti pour Honoré des Prés.
Vendre des parfums encore peu connus en ligne, c’est un vrai challenge. Mais nous avons des idées ! Pour que les clients puissent essayer avant d’acheter, nous avons prévu un service de livraison d'échantillons de parfums (5€ pour 3 échantillons, 7€ pour 6).

Sinon, de nouvelles marques sont régulièrement référencées sur Oanisha, et la prochaine édition de Living Colors aura lieu les 27 et 28 mars prochains.
Le programme est chargé pour 2010 !
+d'infos :
Oanisha
Mon Parfum Bio
Living Colors

INTERVIEW OANISHA : POUR CELLES QUI ASSUMENT LEURS BOUCLES !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Une robe, deux boucles & trois barettes

    robe, deux boucles trois barettes

    ... De jolies éclaircies dans le ciel hyérois nous a permis de faire quelques clichés grâce à mon photographe préféré-mon père- alors vous le voyez vous le... Lire la suite

    Par  Melimelo2006
    CÔTÉ FEMMES, ENFANTS, JOURNAL INTIME
  • Boucles d'oreilles "Pommes d'amour"

    Boucles d'oreilles "Pommes d'amour"

    J'ai un gros faible pour ces petites boucles d'oreilles. J'adore et je suis contente du résultat (un peu d'auto congratulation n'a jamais fait de mal à... Lire la suite

    Par  Nadegebijoux
    ACCESSOIRES , CÔTÉ FEMMES, MODE FEMME, STYLISME, TALENTS
  • Les boucles d’oreilles d’Estrella, éco-créations

    boucles d’oreilles d’Estrella, éco-créations

    Nouvellement sur le site, j’ai eu un coup de coeur pour les boucles d’oreilles de la collection Estrella. Avec un diamètre de 2 1/2″ (6 cm) et de la chaîne,... Lire la suite

    Par  Emanuelle Duchesne
    ACCESSOIRES , CÔTÉ FEMMES, MODE FEMME, STYLISME, TALENTS
  • Le porte boucles d’oreilles en bas résille

    porte boucles d’oreilles résille

    Je ne sais pas vous, mais moi, j’aime bien décorer ma maison. J’aime l’idée qu’elle reflète un peu les personnalités des membres de la famille. Lire la suite

    Par  Misspausechocolat
    CONSO, CÔTÉ FEMMES, DÉCORATION
  • Mes boucles d’oreilles de saison…

    boucles d’oreilles saison…

    Coup de coeur pour ces boucles d’oreilles de saison signées Car elle coud des orties… ! Parfaites à nos oreilles, on adore ces jolis cerfs qui nous annoncent... Lire la suite

    Par  Anlore D'Autreshop
    CONSO, CÔTÉ FEMMES, STYLISME, TALENTS
  • Histoire de boucles

    Histoire boucles

    Ah!! Les fameuses boucles d'oreilles très importante, elles illuminent le visage et l'habillent. Je ne suis pas trop fan des grosses créoles mais plutôt de... Lire la suite

    Par  Coquinette
    CÔTÉ FEMMES, MODE FEMME
  • Boucles d'oreilles "Cerises" en fimo

    Boucles d'oreilles "Cerises" fimo

    Je profite des vacances pour rattraper mon retard et vous montrer une de mes nouveautés.Bon, pour l'instant je n'en ai plus sur le site car elles ont beaucoup... Lire la suite

    Par  Nadegebijoux
    ACCESSOIRES , CÔTÉ FEMMES, MODE FEMME, STYLISME, TALENTS

A propos de l’auteur


(dé)maquillages 7145 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte