Magazine Culture

Biorythme

Par Arielle

Biorythme
Entre le cartel orange genre citrouille

Et la petite pendule, tic que tac,

Le silence envahit l’espace et bafouille

A mon oreille restée encore intacte,

Que Madame la comtoise,

Accompagnée de son balancier,

Donne le ton, cherchant sa voie,

Comparant Clepsydre et horloge rythmée.

Elles sont toutes décalées !

Le temps n’a plus d’emprise,

Le coucou a beau s’égosiller,

Les minutes me grisent.

Chacune a son fuseau horaire,

Le carillon me sonne et je déraisonne.

Suis je sur la bonne terre ?

Le jaquemart martèle mes pensées,

Révélant à ma petite cloche interne

Que le meilleur des métronomes,

Celui qui indique sans balivernes

Le temps, le battement des neurones,

C’est bien mon petit cœur,

Sans pile ni remontoir,

Oui ! c’est bien lui qui me donne l’heure

Et la vie me fait voir.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Arielle 5596 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog