Magazine Emarketing

Ipad, vaste fumisterie ou nouvelle révolution numérique ?

Publié le 02 février 2010 par Nicolas Besson

Ipad, vaste fumisterie ou nouvelle révolution numérique ?Autant le dire de suite, je n'ai jamais utilisé un seul produit Apple, si ce n'est quelques galettes d'un obscur groupe des 60's mais je m'égare... On ne pourra donc me taxer de pommier convaincu.

L'ipad, à quoi ça sert ?

E-mails, bureautique "soft" (texte, tableur), photos, vidéos, ... toutes les applications familiales classiques s'y trouvent, ainsi que itunes et les applications Apple bien entendu ! Plus novateur, la console de jeu intégrée, ce qui ne semble pas inquiéter Sony ou Nintendo, attendons de voir ce que la suite nous réserve !

La brique web offre clairement le plus de potentialités :

  • les magazines numériques, favorisés par un format adapté à une lecture agréable
  • l'achat en ligne, avec une expérience d'achat simplifiée à l'extrême
  • les jeux de salon : poker, échecs, monopoly, avec à la clé un possible retour en force des petits chevaux... 

Ipad
  

Tous ces besoins ludiques trouvent ici une réponse 'simple", la simplicité étant un élément primordial de l'objet.

Ca tient dans le salon, pas dans le blouson !

Son usage est familial et convivial, donc... il se trouve en permanence sur la table de salon, et vivra sans doute une belle seconde carrière entre les coussins du canapé ;-) Autrement dit, il se consomme chez soi après le travail, confortablement installé, et offre ainsi une belle alternative à la télé. Oubliez la ressemblance trompeuse de l'ordinateur portable, cet outil est génétiquement sédentaire, et s'en distingue par sa plus grande simplicité d'usage et une convivialié améliorée.

Cette fois, Apple ne s'adresse pas au geek, encore que.
La cible, c'est la ménagère qui n'a pas de réel besoin d'un ordinateur, dans toute la richesse de ses usages possibles, ou quelqu'un comme moi qui ferait bien ses mails ou consulterait ses articles favoris confortablement installé et avec un plaisir de lecture amélioré.

La base de conception de l'ipad est sans doute plus une feuille de papier A4 qu'une tablette ebook, et c'est sans doute là où Steve Jobs déstabilise son public habituel, qui ne sera peut-etre pas le premier à adhérer au produit.

Que manque t'il à l'ipad ?

  • Des ports USB ? Trop technique et pas vraiment utile avec la connexion.
  • Une webcam, qui aurait trouvé son utilisation avec Skype, pour compléter le tout-en-un.
  • Le flash bien sûr... Apple impose ici une sacré barrière à l'entrée, ce qui est très contestable pour l'utilisateur final, qui doit ainsi faire les frais de sa bataille concurrentielle avec Adobe et Google pour les applications...
  • Pas de téléphone ? Vous n'envisagiez pas sérieusement le retour du téléphone fixe ? L'ipad n'est qu'un complément de l'iphone, pas son successeur...

L'ipad, marchera ?

Tout comme la Wii qui a su conquérir un public non encore touché par les consoles de jeu, Apple prétend ici révolutionner les usages d'internet et de l'ordinateur, dont il étend encore le périmètre, après avoir démocratisé sa portabilité avec l'iphone. Bon, il est vrai que le Wap avait déjà fait le gros du boulot ;-)

Réussira-t-il son pari ? C'est une autre histoire mais je fais confiance à son grand talent marketing. Souvenez-vous de l'ipod qui a su inventer un vrai code tribal, avec un simple casque audio à fil blanc ! Le blanc est désormais la couleur distinctive d'Apple, le tout pour quelques centimes de R&D, beau ROI sur ce coup ;-) Ou encore "Y a aussi une application pour ça !" qui résonne encore dans toutes les oreilles.

Une nouvelle révolution numérique ?

La mort du papier était annoncée, Apple vient d'y apporter un "voilà comment" des plus pertinents. Si l'objet est vraiment confortable pour la lecture directe, je ne donne pas cher de mes revues (qui emplissent régulièrement poubelles et placards, c'est selon) si on me propose avec l'ipad un abonnement à mes revues préférées pour quelques € par mois... 

Pour les livres, c'est encore autre chose, l'objet gardera sans doute encore longtemps la préférence des fétichistes (et ils sont encore nombreux, merci Pasteur), le plaisir d'ouvrir un livre neuf ou de briller en société avec une bibliothèque savamment garnie)... Mais, construit sur une base d'ebook - ce qui ne sera pas simple à faire oublier - l'ipad prend un positionnement tout à fait différent et innovant, sous ses airs de ne rien apporter de "neuf".

Vous avez donc compris ma réponse toute personnelle - et pas unanimement (!) partagée - à la question titre !
Affaire à suivre...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nicolas Besson 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte