Magazine Océanie

Plongée sur la Grande Barrière de Corail

Publié le 02 février 2010 par Le7emeblog @arnojoly
Depuis le temps ! Depuis le temps que nous attentions cela, découvrir enfin la Grande Barrière de Corail en Australie. L'un des plus beaux endroits du monde sans conteste. Imaginez simplement que c'est là où la biodiversité est la plus importante dans le monde entier devant la forêt amazonienne.
Et bien hier, nous avons réalisé un rêve, en explorer une toute petite partie. Je dois avouer que je n'ai pas été déçu et que la chance y a mis du sien.
Plongée sur la Grande Barrière de Corail
Départ de Cairns pour le Barrière de Corail
Nous partons aux alentours de 8 h du matin depuis la marina de Cairns. Après une petite heure de bateau, nous voilà sur notre premier spot de snorkelling (plongée avec masque et tuba), à Upolu Cay, près de Green Island. La journée est ensoleillée sans trop de houle avec une eau à 29°. Nous enfilons notre combinaison, pour se protéger des méduses, non pas du froid, et nous sautons à la baille.
Plongée sur la Grande Barrière de Corail
Au début nous suivons le staff autour des bouées mais très vite Pierre et moi nous nous "perdons" dans les coraux. Le coups vient très vite pour plonger avec un masque et un tuba. Cela ne m'empêche pas de me boire quelques tasses et de galérer avec mon masque mais sans m'empêcher de profiter du cadre exceptionnel. 3 m de fond tout au plus, facile pour atteindre l'atteindre et rejoindre les poissons multicolores qui nagent au milieu des coraux, le tout dans une eau des plus claires.
Plongée sur la Grande Barrière de CorailPremière rencontre surprenante.
J'en profite donc pour prendre un max de films et de photos avec mon appareil. Bonne idée car par la suite je n'aurai plus l'occasion de le reprendre. Alors que je me trouve complètement seul, le bateau à bonne distance, je plonge en apnée pour prendre un film. Je tourne, je guette les poissons que je peux apercevoir pendant que je filme et je relève l'appareil au bout de 25 grosses secondes. Et c'est là que j'aperçois au loin une grosse tache sombre, bien plus grosse que celles que j'ai pu apercevoir jusque là. Une forme fine, pointue avec un aileron. Pas de doutes je suis en présence d'un requin des récifs. Il nage somptueusement à une dizaine de mètres de moi seulement. Le temps de remonter prendre ma respiration et de redescendre que je l'aperçois faire un virage et disparaître au loin dans les eaux un peu plus sombres. J'avoue que j'ai plus un moment de doute que de peur. Je ne sais justement pas à ce moment si je dois rentrer au bateau pour éviter de me retrouver nez à nez avec lui ou foncer pour le retrouver. Finalement je décide de replonger pour essayer de le revoir mais l'aperçois faire un virage et artir au loin. Je continue donc à prendre quelques clichés avant de rentrer me poser au bateau.
Plongée sur la Grande Barrière de CorailDeux plongées exceptionnelles.
Sarah vient me chercher pour aller plonger. C'est l'heure de profiter à fond ! Il faut dire que nager en apnée, profiter du spectacle naturel, prendre des photos et nager pour ne pas trop s'éloigner du bateau fatigue au bout d'un moment. Avec une bouteille je vais enfin pouvoir en profiter tranquillement. Durant la plongée je sens à peine la monitrice me tenir par la main. Ça se fait vraiment naturellement, elle me lache même complètement par moment. Nous descendons jusqu'à une dizaine de mètres de profondeur parmis d'autres coraux et poissons de toutes les couleurs. Nous croisons des petits poissons clown, des poissons perroquet, des bleus, des rouges, des jaunes, des noirs, des verts. En allant plus profond Sarah me pince le bras et me montre un gros poisson posé sur le fond. Elle me fait signe que c'est un requin, le requin que j'ai croisé tout à l'heure sûrement. Je me rapproche jusqu'à 3 m de lui. Il doit faire 2 m environ et c'est déjà une belle bête. Sentant notre présence il recule et va se poser un peu plus loin. Je suis aux anges. Au cours de la deuxième plongée au début de l'après midi, je descends moins profond mais je vais cette fois-ci jusqu'au fond. J'en profite pour toucher beaucoup plus de choses puisque j'en ai l'autorisation et que je suis en "liberté". Je joue avec des étoiles de mer toute bleue et toute rouge, je caresse une espèce de concombre des mers, des vers de mers aussi. Vous savez les "fleurs" multicolores qui sont posées sur les rochers. Au contact de mon doigt elle se rétractent d'un coups dans leur petit trou. Très marrant. Comme la conque géante que je carresse et qui se referme progressivement. Sous l'eau les couleurs sont splendides. J'ai le temps grâce à la bouteille de prendre mon temps et de prendre conscience que je me trouve a près de 6 m sous l'eau, dans la barrière de corail, entouré des poissons les plus beau du monde. J'en garderai un souvenir inextricable sans aucun doute.
Plongée sur la Grande Barrière de Corail
J'ai à peine le temps de remonter que la navette pour la plage s'en va. J'ai le temps de sauter dedans et de remplacer Pierre qui revient snorkeller. Je n'avais jamais vu de plage aussi petite, dans une eau aussi turquoise et avec un sable aussi blanc et fin. Incroyable et aussi inoubliable que la plongée. Normalement on en recroisera au Whitsundays ou à Fraser Island. J'espère.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par Alain
posté le 26 avril à 08:54
Signaler un abus

Merci de partager ton enthousiasme. Apprends néanmoins qu'en plongée on est un intrus: donc se contenter d'observer, et surtout ne toucher à rien. Merci. Si tu en as l'occasion, vas faire un tour du côté de Apo Reef (Philipppines): http://en.wikipedia.org/wiki/Apo_Reef Meilleures salutations, @lain

A propos de l’auteur


Le7emeblog 69 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte