Magazine Culture

Le maître des illusions, Donna Tartt

Par Craklou
 Après une première expérience de lecture commune, Neph et moi avions décidé de remettre le couvert. Notre premier choix s'est porté sur ce roman, que ma partenaire avait déjà dans sa PAL. Une petite commande plus tard, et il arrivait aussi chez moi. Une bonne nouvelle n'arrivant jamais seule, Mango a alors décidé de nous rejoindre!
Contrairement à notre première lecture commune qui m'avait emballée, je dois reconnaître que j'ai été cette fois-ci un peu déçue!



 
" Introduit dans le cercle privilégié d'une université du Vermont, un jeune boursier californien s'intègre peu à peu dans un petit groupe d'étudiants de la grande bourgeoisie. Il découvre un monde insoupçonné de luxe, d'arrogance intellectuelle et de sophistication, en même temps que l'alcool, la drogue et d'étranges pratiques sataniques. Très vite, il pressent qu'on lui cache quelque chose de terrible et d'inavouable, un meurtre sauvage et gratuit qui l'entraîne, lui et ses camarades, dans un abîme de chantage, de trahison et de cruauté. " 
 Commençons par les bons côtés, si vous le voulez bien, parce que malgré tout, ce roman en regorge!
Le début, déjà, partait à mon goût très bien. Il faut dire que le petites classes où l'on reste avec un professeur un peu excentrique pour faire du latin et plutôt ici du grec, Neph et moi, ça nous connaît un peu! Parenthèse fermée, les premiers chapitres m'ont replongé dans cette ambiance du Cercle des poètes disparus que j'avais tant aimé! Et encore une fois, ça me parle !
Les personnages, pour le moins singuliers, m'ont semblé pourtant, au début en tout cas, assez simple à imaginer. Le côté université américaine, si particulier, mi à part, ça aurait (presque) pu m'arriver!
La première partie déroule son intrigue de manière assez fascinante. Comme le héros, on sent qu'il se trame quelque chose, on cherche quoi. Les évènements, ensuite, s'enchaînent de façon assez logique, sans renversement de situation impromptu, mais m'entraînent toujours à leur suite : une, deux, trois heures de lecture d'affilée! 
L'ambiance est pesante, mais pleine de suspense, et on y croit, on tremble avec Richard et ses camarades.
Et ensuite, c'est là à mon sens que ça s'est gâté. J'ai trouvé la seconde partie vraiment très longue, particulièrement certains passages. Je m'attendais à un reversement de situation qui n'est jamais arrivé. Un peu comme le suspense. L'ambiance tendue se resserre, inexorablement ; et, si elle m'a beaucoup marquée, je vous raconte pas mon état d'esprit en lisant ces pages, je suis tout de même restée sur ma faim.  
Je pense qu'il s'agit du principal problème pour cette lecture. Qui vient en partie du roman : je pensais vraiment que le suspense tiendrait jusqu'au bout. Si ce n'est cette ambiance un peu glauque et très bien décrite, je trouve que la majorité de ces quelques 300 pages est presque superflue. 
Mais si je devais aussi faire des reproches à d'autres qu'au roman, je parlerais d'abord du résumé de quatrième de couverture (et pourtant, depuis de très longues années, je me suis promis de ne plus m'y fier... que voulez-vous, c'est plus fort que moi) : alors l'alcool et la drogue, certes, et c'est d'ailleurs ce qui m'a un peu fatiguée en fin de roman. Les pratiques sataniques : je ne suis pas d'accord, sans m'étendre plus pour ne pas gâcher le plaisir de la lecture à quiconque n'aurait pas encore lu ce livre. Mais je suis prête à en parler en "privé" avec d'anciens lecteurs !
Enfin, et c'est en grande partie ma faute cette fois-ci, j'avais lu tellement d'articles super élogieux, qui ne laissaient pas la place à la moindre critique sur les blogs à propos de ce roman, que je m'attendais au chef d'oeuvre des chefs d'oeuvres. Moralité, je suis certainement bien plus déçue que je ne l'aurais été en lisant ce livre "en aveugle". Et du coup, j'ai l'impression d'être passé à côté de quelque chose, ce qui est un peu agaçant aussi !
Mais, je comprends bien que l'on puisse être fasciné par ce récit. Cela n'a pas vraiment pris avec moi, mais je suis tout de même loin d'avoir passé un mauvais moment. La première partie est bien, la deuxième un petit peu trop longue, et surtout ne correspondait pas à l'idée que je m'en étais faite, ce qui est difficilement un reproche que l'on peut faire à un livre !
Donc, ne vous arrêtez pas à mon opinion, et allez lire d'autres avis beaucoup plus positifs à droite, à gauche.
D'ici quelques heures, les avis de Neph et Mango, déjà, pour commencer! 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Donna / Femme. Irène Bissuel

    Donna Ferita aperta Finestra al mondo, così poco soggetta Dolore, in piedi Fuga del tempo, la chiocciola si richiude su di lei Sotto i colpi Al centr... Lire la suite

    Par  Ratures
    POÉSIE, TALENTS
  • La Donna è mobile...

    … Là tu sais pas trop à quoi ça tient, mais entre la femme et le chien, c’est toujours le chien qui a l'air d'angoisser le plus, alors que tu sais comme ça se... Lire la suite

    Par  Jlk
    NOUVELLES, TALENTS
  • Donna avait ouvert la portière

    Donna avait ouvert portière

    Belle idée ce graff-book (via). Augmente le nombre de tes followers Twitter. La pizza Internet Explorer 8. Les Deftones font la manche pour leur bassiste. Les... Lire la suite

    Par  Romainfl
    A CLASSER
  • Donna Summer Diva’s Back !!!

    Donna Summer Diva’s Back

    Donna Summer la chanteuse Pop americaine, que dis-je? le Mythe sera en concert le 7 juillet prochain au Palais des congrés de Paris. Lire la suite

    Par  Charlotte@areabox.fr
    SORTIR
  • Alfa & Donna ... ça faisait longtemps !!

    Alfa Donna faisait longtemps

    Presque un spécial Mauritanie avec de splendides photos .. mais moi, ce sont les plus artistiques que je préfère vous présenter !! A feuilleter en entier à la... Lire la suite

    Par  Frédérique Barteau
    AUTO/MOTO, CONSO
  • donna wilson :: blankets and cushions for babies

    donna wilson blankets cushions babies

    DONNA WILSON // rainy day blanket and cushion 100% tricotées en laine d’agneau, les mini couvertures de Donna Wilson sont parfaites aussi bien pour bébé que pou... Lire la suite

    Par  Eglue
    CONSO, CÔTÉ FEMMES, ENFANTS, JEUX & JOUETS
  • Alta Donna Tome 3

    Alta Donna Tome

    ♥♥♥ ♥♥♥ ♥♥♥ (English will follow) Alta Donna - Tome 3 "Même pour une rêveuse comme moi" est annoncé pour le 25 septembre 2009 ! Vous pouvez déjà le... Lire la suite

    Par  Minikim
    BD & DESSINS, TALENTS

A propos de l’auteur


Craklou 58 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines