Magazine Côté Femmes

...Perseverare Diabolicum

Par Valou94
Bonjour bonjour mes p’tits clous !!
Alors, chose promise, chose due, la suite du retour de la version II du remake des morts les plus stupides de l’histoire… Juste pour vous!! Vous me faites bosser je vous raconte pas (oh, j'aurais bien aimé que tu me racontes?)...
Je vous avais laissés hier avec Louis III en 882. Nous allons faire un saut de quelques siècles pour nous retrouver en 1190.
Frédéric 1er de Hohenstaufen, surnommé Frédéric Barberousse à cause de sa majestueuse toison d’or pâle qui lui descend jusqu’à la ceinture, est empereur romain germanique (en plus de quelques broutilles comme roi d’Allemagne, roi d’Italie, duc de Souabe, duc d’Alsace et comte palatin de Bourgogne). C’est un malin Frédéric, il a réussi à prendre le pouvoir en manigançant un truc de ouf, ensuite il s’est brouillé avec le pape (pour une vague histoire d’expédition en Italie et une violation de traité de rien du tout, juste histoire de montrer qui commande, rien de plus), puis a réussi à se rabibocher avec lui. Il a viré sa première femme qui ne réussissait pas à lui faire des gosses, en a pris une seconde, tant qu’à faire plus jeune, plus belle, plus riche et qui lui apportait plus de terres…
Frédéric, le 10 juin 1190, est en croisade depuis plusieurs mois avec une bande de potes, dont Philippe Auguste et Richard Cœur de Lion. Ca papote, ça rigole, les femmes sont restées à la maison et ces messieurs se lâchent… Puis bon, ils peuvent tâter du mécréant, leurs épées rouillaient dans leurs fourreaux, ça tombe bien. Ils cherchent Saladin, leur tête de Turc du moment, qui doit être dans le coin, mais où ? Là ils sont en Anatolie, c’est sympa mais il commence quand même à faire un peu chaud dans ce pays impie… Tiens ? Une rivière ? Un bon petit bain rafraichissant il n’y a que ça de vrai !
Allez, le dernier à l’eau a perdu !! Il court, plonge et… coule. Il a oublié de retirer son armure avant de sauter.
Cela étant, il a gagné ce concours là. Et le concours d’apnée aussi.
Encore un, vous ne saturez pas trop ? Un que vous connaissez cette fois, c’est Jean-Baptiste Lully !
Lully, Lully, ce nom vous dit quelque chose… Si si… Allez un petit effort… Là voilà, vous y êtes !! Vous voyez que vous pouvez, quand vous voulez !
Oui c’est bien sous Louis XIV, et Lully est superintendant de la musique du roi (ça c’est le titre pour se la péter, il est chef d’orchestre quoi, et accessoirement compositeur aussi, je vous l’accorde). Dans la vie, il est italien, imbuvable, toujours en colère, râleur, emporté… Et il aime aussi les garçons mais cela ne nous regarde pas… Ceci dit il a eu une aventure avec un jeune page qui a fait scandale et il a été croisé récemment d’ailleurs au Fucking Blue Boy mais cela ne nous… regarde pas.
JB a eu une commande, le roi vient de guérir d’une maladie scabreuse (une fistule pour ceux que ça intéresse) et souhaite fêter ça ! Vous, vous auriez fait une fiesta d’enfer avec tous vos potes, en mettant la musique à fond et en buvant du champagne ?? Ben lui aussi, il demande donc à Lully de lui préparer une représentation du Te Deum (là, la comparaison s’arrête, forcément, avoue que tu n’as pas écouté le Te Deum de Lully pour le réveillon, hein…).
JB répète donc, tout doit être parfait. Mais les musiciens n’y mettent pas du leur. Ces espèces de gros nazes saccagent sa musique, jouent de travers, discutent pendant la répétition… Lully s’emporte, lève son bâton (non, pas une baguette, à l’époque c’était plutôt une très grosse canne pour que tu imagines un peu le truc) et le laisse tomber brutalement. Sur son pied, et plus précisément sur le petit orteil. Je sais. Tu as mal pour lui.
Mais ce n’est pas fini. Lully s’écrabouille donc le petit orteil, et la blessure s’infecte… Quelques jours plus tard, il faut couper la jambe…(et la tête, et la tête alouette, alouette, Aaa Aaa Aaa Aaa… attend, ça arrive !!)
L’amputation est arrivée trop tard, la gangrène s’installe, se propage au reste du corps, infecte son cerveau (tu vois, je t’avais dit, faut pas être impatient, ça arrive). Lully meurt (dans d’atroces souffrances, cela va sans dire) le 22 mars 1687, ayant brillamment réussi au passage l’exploit insolite de se casser les pieds tout seul.
Voili voilou mes p'tits clous, la leçon d'histoire est finie pour aujourd'hui!! Ciao!!
PS: tu sais comment on dit et on prononce CLOU en roumain? Non? Allez regarde ça te fera sourire...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Valou94 1861 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte