Magazine Culture

Mystère

Publié le 28 janvier 2010 par Nathalieba
Mystère
Qui t'es toi pour me parler comme ça? Formule bien souvent entendue dans la bouche d'un homme plus ou moins agressé par son contemporain. Ben oui, t'es qui toi après tout? Parfois, vous ne savez pas vous-mêmes. Alors l'autre encore moins. Sur ma route, comme sûrement sur la vôtre, il arrive de rencontrer des donneurs de leçons ou des empêcheurs de tourner en rond. Ceux qui croient en quelques secondes avoir faire le tour de votre personne. Rotondité réduite à néant de l'autre moi. Vite, ils vous jugent. Par rapport à eux.
Je l'admets, je ne suis pas en reste et j'ai un très vilain défaut: penser au départ que l'autre est comme moi. Alors quand ça coince, je ne comprends pas. Que l'autre n'est pas moi. N'a pas mes brillantes qualités mais peut avoir mes terribles défauts:) L'autre parfoiMystères vous résume. Comme ça l'arrange. Cela tient à un fil, à une anecdote, à une histoire. Alors à celle qui récemment m'a souhaité bonheur, zénitude et écoute dépassionnée sur son blog, je dis 'toi, tu ne me connais pas. Du bonheur, j'en ai en pagaille. Il suffit d'entendre le rire de mes enfants. La zénitude, je l'atteins progressivement même si je suis une pile électrique. Et l'écoute dépassionnée ne manque pas chez moi. Mais qui puis-je si je suis passionnée? Et si mon écoute est légèrement altérée quand je sais que l'autre n'en a rien à faire. Bref encore une qui ne voit pas en moi.
Ce n'est pas grave. Il y a parfois un sourire, une phrase, un regard qui fait chaud au coeur. Et à l'âme. Celle de celui qui vous aime vraiment. Et vous regarde. Et vous connait chaque jour un peu plus...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nathalieba 601 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines