Magazine Culture

KHARBOUCHA : de la réalité au mythe (1/2)

Par Citoyenhmida

Au détour d’une récente conversation, j’ai utilisé spontanément  le mot de « kharboucha » à propos d’un gribouillage ! Je sais, j’aurai dû dire « tkharbicha » ! Mais c’est « kharboucha » que j’ai sorti et cela m’a valu d’être vertement tancé par l’ancêtre de la famille présent à la discussion !

« Tu parles de « Kharboucha » ? Sais-tu au moins qui était Kharboucha ? Renseigne-toi sur elle, tu verras que c’est une figure de proue de notre patrimoine national !»

Ainsi « Kharboucha » serait une personnalité connue, et qui plus est une « une figure de proue de notre patrimoine national » et je l’ignorais !

Je me suis renseigné et je vous livre le résultat de mes recherches !

D’abord, Kharboucha a-t-elle réellement existé et si oui, qui était-elle ? Attachons-nous aux faits.

Le mot de « mythe » revient souvent quand on s’intéresse à Kharboucha ! Existe-t-il des références historiques écrites irréfutables sur l’existence réelle d’un personnage ayant porté ce nom ?
Je ne suis pas qualifié pour le dire, mais on s’accorde généralement autour des affirmations suivantes :
·    Kharboucha aurait vécu dans les années à cheval entre la fin du XIXème et le début du XXème siècle, dans la région de ABDA, arrière- pays de la ville de Safi, au sein de la tribu des Oulad Zayd.

·    Il s’agirait de ce qu’il est convenu d’appeler une « cheikha », une chanteuse populaire prénommée Hadda. Belle ? Certains l’affirment ; d’autres prétendent que son visage était marqué par la petite vérole ou encore  qu’il portait des tâches de rousseur !

·    Son talent  de chanteuse et poétesse est reconnu ainsi que  l’engagement des textes de son répertoire. Kharboucha s’en prenait  aux  tyrans qui écumaient la région, en interprétant des « aitas » dans la pure tradition « marsaoui ».

·    La cheikha aurait été convoitée par le Caïd   Aïsa Tamri qui sévissait impunément sur ses administrés. Il l’aurait enlevée  et  séquestrée. Elle lui aurait résisté,  jusqu’à sa mort prématurée.

C’est de cette aventure qu’est né le mythe de Kharboucha.

Dans un prochain billet, je tenterai de récapituler  les conséquences du mythe de Karboucha sur le patrimoine culturel national.

A suivre ……


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Citoyenhmida 924 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines