Magazine Culture

La tempête (Barjavel)

Par Hiram33

&

La tempête (Barjavel)

tempete

1ère partie : Judith aux étoiles

Le président Fergusson a convoqué ses ministres et le général Sunborn qui vient d’Australie. Il règne une chaleur atroce à la Maison Blanche car la climatisation a été démontée. Elle était truffée de micros. John D. F. Rainer, le secrétaire d’Etat ouvre son dossier et parle de la situation des Etats-Unis. Les Chinois, après avoir traversé la corne de l’Inde, sont venus s’écraser sur les défenses états-uniennes de Birmanie puis les ont submergées. Ils ont envahi les Philippines. Le général veut utiliser la bombe atomique pour les exterminer. Mais le président lui répond que les Etats-Unis ont signé un accord de non agression avec l’URSS qui stipule que toute manifestation nucléaire ou bactériologique états-unienne sur le continent asiatique déclencherait automatiquement, de la part de l’URSS, une riposte massive sur les Etats-Unis. Le ministre de la Recherche, William Robert Sandows ôte sa chemise. Il s’approche du président et lui enlève sa chemise et son maillot de corps. Il lui parle à l’oreille pendant quelques minutes. Sandows pense que les micros n’ont pas été posés par les Chinois mais par les Anglais. Il affirme que des écouteurs et des émetteurs peuvent être dissimulés dans un simple fil textile et que leurs ennemis ont dû en dissimuler dans leurs vêtements. Alors il a suggéré au Président un autre lieu de réunion. Le Président et ses ministres prennent l’hélicobus pour Kennedy Beach. Ils se mettent nus et vont dans la mer pour parler. Sandows déclare que s’ils n’utilisent que les armes traditionnelles, ils épuiseront leurs ressources et leurs forces dans un conflit sans issue. Un avion de TV news vient les filmer mais ils plongent sous l’eau pour ne pas être vus. Un chasseur détruit l’avion du journaliste. Sandows a donné une solution pour terminer la guerre sans utiliser la bombe. Mais le général trouve la solution répugnante et refuse de l’appliquer. L’histoire donnera à ce conseil celui de conseil des baigneurs. Mais le matin du jour de ce conseil, le coiffeur du président lui avait appliqué une lotion sur les cheveux. Dans cette lotion les services secrets de la République socialiste chinoise avaient introduit environ un million d’émetteurs radio moléculaires invisibles au microscope. Alors les Chinois ont entendu des bribes de conversation mais les molécules sont tombées dans l’eau lors du bain du Président et l’ensemble de la conversation est restée incompréhensible pour les Chinois. Un nom, Helen, a été capté par les Chinois et ils cherchent à savoir à quoi il renvoie. La guerre continue. Les Chinois envahissent le Japon et l’Australie. L’Europe est neutre. Judith a 15 ans, elle est la fille de Valentine W. Ashfield, attaché culturel à l’ambassade des Etats-Unis. Sa mère est l’héritière d’une lignée de banquiers mormons. Judith fête ses 15 ans avec ses amis dans l’appartement familial place des Vosges. Sa mère a des oiseaux et elles les libère de leur cage pour la fête. Dans l’Europe en paix, les jeunes ne boivent plus d’alcool et ne se réfugient plus dans la drogue. Ils ne se pilonnent plus le système nerveux à la sono des musiques hurlantes. Ils sont heureux car ils jouissent de l’abondance et de la paix.  Le chômage a disparu partout. Le gouvernement de la VIIè République française a doublé les salaires, diminué les impôts, supprimé les côtisations de la sécurité sociale. La semaine de travail est de 20 heures. Les vignerons du midi transforment leur vin en alcool « de riz » pour les soldats chinois. Les seuls mécontents sont les professionnels de la grogne, politiciens et syndicats. Personne ne le écoute plus. Cent mille chars soviétiques disposés de la Baltique à l’Adriatique, toutes leurs fusées nucléaires pointées vers l’ouest, veillent à la neutralité de l’Europe occidentale, la mettant « à l’abri » d’un débarquement états-unien. Des missiles européens veillent à la neutralité de l’URSS. Le long des 7000 kilomètres de la frontière russo-chinoise, des forêts de fusées atomiques sont enterrées, de part et d’autre. Elles garantissaient la grande amitié réciproque. La bataille décisive entre la Chine et les Etats-Unis se déroule en Australie. Si les Etats-Unis la perdent, le Pacifique deviendra un océan chinois. Lors de la fête de Judith, son ami Rory chante du Massenet en anglais. Massenet est la folie mondiale du moment. A la fête, il y a Olof, un chercheur de 21 ans qui travaille pour le Centre Européen de Recherches Spatiales. LE père de Judith voudrait bien qu’Olof soit avec sa fille. Olof est polonais. Les jeunes vont à la P4, la Prière Perpétuelle Pour la Paix qui se déroule à la cathédrale oecuménique. La prière est constituée par une seule phrase : « Dieu, donne-nous la Paix ! » Toutes les religions sont représentées ainsi que les néo-druides et le renouveau albigeois. Olof conduit Judith hors de la foule sous la coupole de la cathédrale. Il veut qu’elle regarde les étoiles qu’elle ne voit jamais. Il lui dit que la Terre est perdue, qu’un jour ou l’autre elle va flamber. Il veut l’emmener dans l’espace. Il lui dit qu’il l’aime mais qu’il est trop tôt pour l’embrasser. Il veut qu’elle n’oublie jamais cette nuit. Judith rentre chez elle et pleure dans son lit. Le lendemain soir, Olof s’invite chez les Ashfield. Il donne un livre à Valentine sur la physique nouvelle. Le livre parle de la distance qui n’existe pas. C’est le voyage instantané pour demain. Olof vient souvent chez les Ashfield encouragé par Valentine. Valentine veut le faire venir aux Etats-Unis pour expliquer ses théories. Rebecca s’inquiète de l’intérêt d’Olof pour sa fille mais pas Valentine. Judith ne veut pas se retrouver seule avec Olof. Elle ne le trouve pas beau. Dans la deuxième partie du Xxè siècle, la Chine a perdu le contrôle de la croissance de son peuple. Elle a dépassé les deux milliards d’individus et peut-être 3. Pour cette raison la Chine veut des nouveaux territoires en Australie et en Amérique. La guerre a commencé à Taïwan entre la Chine et les Etats-Unis. La chine a attaqué la Nouvelle-Zélande pour prendre à revers les troupes US. Elle a submergé Hawaï. Qaund « Vidéo-Soir » a titré « Les Chinois à Haïti » les Ashfield ont compris que leur pays risquait d’être rayé de la carte. C’est peut-être pour le mois prochain. Les amis de Judith sont convoqués par l’armée. Elle leur offre une soirée d’adieu. L’armée US a déclenché son plan au jour J et à l’heure HOP (Hour of Peace). 35 fois 12 satellites ont craché leurs missiles vers leurs objectifs. Les missiles adverses les ont détruits. Leurs débris et leurs poussières ont été emportés par les vents de la haute et de la basse atmosphère. L’altitude de leur départ, leur direction et leur trajectoire ont, justement, été choisis en fonction des vents. Dans les heures qui suivent la guerre commence de s’arrêter. Le président et ses ministres se sont fait tondre les cheveux quand la sécurité a découvert les émetteurs. Le plan Helen a réussi.

Deuxième partie : le beau temps de l’été fabrique l’orage.

L’homme qui est à l’origine de la naissance d’Helen se nomme Henri Saint-Jean Petitbois. En mai 1968, il avait terminé sa deuxième année de médecine. Mais il ne pût aller jusqu’au bout à cause des grèves. Il avait lancé des pavés et écrit ce slogan sur un mur de la Sorbonne : « Si tu veux baiser, bande ! ». Un journaliste du monde lui consacra trois colonnes de commentaires. Il trouvait le slogan symbolique et révélateur de l’esprit de la jeunesse. Ensuite Henri se consacra à la recherche sur le cerveau à l’Institut de physiologie du cerveau à Montpellier. Il se spécialisa dans le chimique et la physique des neurones. Il partit pour les Etats-Unis et travailla dans plusieurs universités. Il mit au point le JP12 qui guérit les drogués et le JP17 qui rend l’optimisme aux dépressifs. Il devint riche grâce à ça. Il fonda son propre Institut de recherches sur la côte californienne. Le Pentagone le contacta mais il refusa de collaborer. Mais il rencontra Sandows et se lia d’amitié avec lui. Il n’avait pas de femme et ne vivait que pour la recherche. Il aurait pu rentrer en France après le début de la guerre mais aimait le danger. Puisque les Etats-Unis étaient en danger il se fit naturaliser Etats-Unien. Tous les matins il baignait dans le Pacifique et faisait 12 kms à vélo. Il passait devant une station-service tenue par un gros homme qui frappait son chien, Dog. Un jour Henri demanda à ses assistants de prendre le chien. Dans la nuit, la station brûla et l’homme disparut. Henri récupéra le chien et le soigna. Il l’accompagna partout. Puis Henri passa une annonce dans des revues canines pour se procurer des chiennes. Il en reçut de toutes les tailles et en choisit pour Dog. Dog eut des chiots. Il étaient très précieux pour Henri. Sandows lui demanda ce qu’il cherchait et Henri dit que sa découverte allait changer le monde. Henri montra à Sandows son chenil et toutes les races hybrides qu’il avait créées. Il dit à Sandows que ses chiens étaient les plus affectueux du monde. Ils avaient l’amour en commun. Henri avait trouvé le secret de l’amour. L’amour désintéressé et total ne se trouvait que chez les chiens pour Henri. Cela venait d’une molécule dans le cerveau qu’Henri avait isolée. Sandows a récupéré la découverte d’Henri et fit la synthèse de la molécule. Sandowz l’avait appelée « LM», Love Molecule. Les espions comprirent « Helen » et ce nom était resté. Le Président russe Nikola démobilisa ses troupes. Il était atteint par la molécule. En Australie, la guerre avait cessé. Les Chinois et les Etats-Uniens s’embrassèrent. La paix était partout. Anotre-Dame, le P4 avait cessé. Judith avait tenu Olof à l’écart jusqu’au jour où elle l’emmena au Jardin des Tuileries et accepta de l’embrasser. Puis elle paniqua et fuit. Valentine venait d’être nommé secrétaire général de la délégation états-unienne à la conférence des Présidents à Washington. Rebecca et Judith allèrent le rejoindre. Olof en l’apprenant était désemparé. Quand il se représenta elles étaient parties. Les recherches d’Olof n’avaient plus de sens depuis la paix. Olof était resté à Paris uniquement pour Judith maintenant il n’avait plus de raison de rester. Il retourna en Pologne. Tout le monde était devenu aimable mais Olof réalisa qu’Helen ne l’avait pas changé. Il frappa des fonctionnaires dans sa colère. Leurs sourire avaient provoqué sa hargne. Il réussit à obtenir une autorisation de partir aux Etats-Unis. Quand il arriva, Judith était déjà partie pour Colombo, au Sri Lanka. Judith avait encore peur d’Olof et avait du mal à dormir. Mais il lui manquait. Tous les présidents du monde étaient réunis à Colombo. Il n’y avait plus de conflits à régler rien que des accords à faire coïncider. Valentine était venu à Colombo avec sa femme et sa fille pour cette raison. Henri passa à la télévision pour expliquer le fonctionnement d’Helen. Helen ne pouvait changer la nature des êtres vivants. Elle ne supprimait pas l’agressivité qui leur était nécessaire pour survivre. Helen n’avait pas changé la nature de l’homme. Elle avait seulement supprimé une particularité artificielle. Au Sri Lanka, Judith retrouva son ami Rory. C’est le père de Judith qui l’avait nommé à la conférence. Helen s’était répandue partout dans le monde mais certains humains n’avaient pas été changés. On ne savait pas pourquoi. C’était le cas d’Olof. Toutes les usines d’armement avaient fait faillite. Tous les pays étaient touchés par la crise de la paix universelle. LA crise avait été rapidement maîtrisée grâce à la bonne volonté générale. Des régimes changeaient sans effusion de sang. Des pays capitalistes devinrent soicialistes et inversement. Le Royaume-Uni devint le Royaume soviétique. Les communistes étaient au pouvoir mais avaient gardé le roi. Une nouvelle énergie était née, les GAF, les générateurs atomiques à fusion. Le moteur fonctionnait à l’hydrogène liquide apparut, HYM : Hydrogen Motor. Les GAF et les HYM utilisaient comme matière première l’eau de mer. Ces nouvelles énergies permettaient à la consommation de se multiplier par 10, par 100 et la production suivit. Il n’y avait plus de nations ni d’individus pauvres. Les zones industrielles s’étendaient, des villes naissaient. Les maladies régressaient et disparaissaient. L’industrie pharmaceutique dut se reconvertir. Elle fabriqua des crèmes de beauté et du fromage sans lait. Sur la Terre commença le THAB : Total Hapinness and Booms : bonheur et prospérité totaux. Une commission dont Valentine Ashfield était le rapporteur, fut nommée pour savoir quoi faire des bombes. Le problème majeur était les bombes sur orbites programmées pour retomber sur Terre. La conférence des Présidents se termina par une phrase officielle : toutes les nations du monde se déclarent une paix perpétuelle et prennent l’engagement de travailler au bonheur des peuples. Valentine devint secrétaire général de la commission de coordination. Il allait d’un continent à l’autre. Il nomma Rory chef de son secrétariat et l’emmena partout. Rebecca fit équiper un avion en appartement et suivit son mari partout. Elle emmena Judith qu’elle fit accompagner des professeurs indispensables. A Bruges, Judith devint la maîtresse de Rory. A côté de lui, elle se senti à l’abri des dangers et des mystères. Son angoisse avait disparu. Il lui arriva encore de penser à Olof mais comme à n’importe qui. Olof voulait se faire accepter à la NASA et retrouva Judith. Il lui fallut deux ans pour la revoir à Washington mais elle avait épousé Rory. Elle lui rappela qu’il lui avait promis de l’emmener dans les étoiles mais Olof jaloux s’en alla. Rory avait vu le dossier d’Olof. Son institut s’était dissous après la guerre et à cause de son caractère, la NASA n’avait pas voulu de lui comme chercheur alors il pilotait des navettes. La commission des bombes les avait fait démanteler et désarmorcer celles sur orbite ou envoyer vers le soleil. Vingt ans plus tard la Terre était débarrassée de ces bombe. Après huit années de mariage Judith et Rory voulaient un enfant. C’était une fille. Son prénom était Mary-Judith mais cela devient Filly. Rebecca s’en empara alors Judith se rebella contre sa mère. Rebecca voulut un enfant, malgré son âge. Mais grâce à un médecin népalais, elle retrouva sa fécondité et eut un garçon. Valentine emmena sa femme en voyage de noces tout autour du monde pour fêter le bébé. Elle accoucha dans le super Concorde avant d’arriver à Paris mais l’avion explosa à cause d’un trou d’air qui le fit tomber. Judith perdit ainsi ses parents et son petit frère. Les moteurs HYM mangeaient l’oxygène. La commission internationale dut trouver une solution.

3è partie : Ciel ardent au-dessus des nuées.

Un jour Rory appela Judith et lui demanda de prendre Filly pour partir pour toujours. Le climat avait changé. Il pleuvait et neigeait tout le temps. Il n’y avait plus assez d’oxygène, il fallait des masques pour respirer. Judith alla chercher sa fille à l’école qui n’était pas mixte car la mixité avait disparu. Rory avait appelé Judith sur une ligne privée car habituellement les lignes étaient communes et tout le monde écoutait tout le monde. Les moteurs HYM avaient engendré un gros nuage gris qui cachait le soleil et les usines lui avaient apporté leurs déchets gazeux. La commission internationale travaillait depuis 3 ans sur ce problème. Il faudrait réduire l’activité des usines mais il faudrait trouver le moyen de concilier les besoins de la consommation avec le besoin de revoir le ciel. Rory était le secrétaire général de la commission. Judith avait pris sa fille et elles étaient sorties de l’école en courant. Quand Rory arriva en hélicoptère pour chercher sa femme et sa fille, les sirènes de la villes se mirent à hurler. Ils partirent vers le sud-est. Un fou avait utilisé volontairement une des dernières bombes. Rory perdit les commandes de son appareil à cause du souffle de la bombe et ils se retrouvèrent au-dessus du Nuage. Ils virent le soleil.

La bombe s’était abattue sur San-Francisco. Elle avait provoqué un tremblement de terre et avait tué des millions de personnes. C’est Olof qui avait lancé la bombe. Il était devenu directeur au programme de déminage et c’est lui qui avait permis de lancer la bombe. Il était armé et rien ne le retint. Olof ne voulait pas qu’il y ait de survivant et voulait se suicider quand tout serait fini. Rory, Judith et Filly étaient arrivés dans leur appartement-abri à Washington. Ils pourraient y rester des mois. Ils regardèrent le message vide de Olof. Olof avait 713 bombes et il voulait toutes les utiliser. Il affirma ne pas haïr les hommes ce qui dégouta Rory. Il voulait punir les hommes d’avoir empoisonné la Terre. Il pensait que l’espèce humaine était malfaisante. S’il tuait les hommes c’était pour les empêcher d’aller porter leur épouvantable malfaisance hors de la Terre. Il savait que le voyage dans l’espace était pour demain. C’était pour ça qu’il voulait tuer tous les hommes. Il voulait tuer l’homme pour sauver l’univers. Judith voulait parler à Olof, lui montrer sa fille car elle pensait que ça le toucherait et l’empêcherait de tuer l’humanité. Mais la ligne était occupée alors Judith et Rory décidèrent d’aller à Houston. La pape avait été enlevé par des cardinaux pour qu’il soit sauvé. C’était un pape français, son nom était Innocent XV. Rome était détruit. Pendant ce temps Olof était dans une navette spatiale et préparait d’autres bombes. Les gens s’enfuirent sans savoir où aller. Rory et Judith arrivèrent à Houston. Il y avait plein de réfugiés dont le pape. Olof envoya un nouveau message aux humains. Il annonça que les prochaines bombes allaient toucher l’Afrique du Sud et le Brésil. Salvador Bisbal, le président du Conseil des Présidents le supplia d’arrêter le massacre. Mais Olof voulait continuer. Alors le pape s’adressa à Olof qui était catholique. Mais Olof dit qu’il voulait aller jusqu’au bout. Le pape lui ordonna de se reprendre mais Olof était sûr d’agir pour le bien et demanda pardon à ceux qui allaient mourir. Alors Judith s’adressa à lui. Olof était halluciné. Il voyait Filly mais elle avait les cheveux roux de Rory et cela énerva Olof. Il coupa le contact et reprit sa mission de mort. Le pape fit chercher Judith cat il avait compris qu’elle était importante pour Olof. Alors le pape parla à Judith. Il voulait savoir comment elle avait connu Olof. Elle lui raconta tout. Puis le pape discuta deux heures avec le Président et l’ingénieur en chef Clarck. Il y avait une chance sur mille que ça réussisse. Olof était toujours perturbé par Judith et essaya de l’oublier. Alors il brancha sa radio pour savoir si Houston n’avait pas été détruit et il entendit un message de Judith. Elle avait été envoyée sur orbite dans une navette dans l’espoir de négocier avec lui. Il contacta Houston car il était révulsé de savoir Judith enfermée dans une petite navette. C’est le Président Bisbal qui lui répondit. Judith était enfermée depuis seize jours. Elle voulait parler à Olof. Il accepta qu’elle vienne vers lui. Le pape et le Président voulurent éloigner Rory pour qu’il n’intervienne pas dans la mission de Judith. Le pape avait fait endormir Rory avec des somnifères. Olof était tout excité à l’idée de voir Judith mais il avait peur d’un piège. Il l’appela et lui demanda ce qu’elle avait reçu comme directives. Elle devait juste lui obéir. Il lui dit qu’il l’aimait et que si elle venait le voir c’est qu’elle l’aimait aussi. La micro-navette de Judith était piégée. Olof s’en était rendu compte et réussit à fuir. Judith appela Houston pour savoir ce qui s’était passé mais on ne lui répondit pas. Elle savait qu’elle était perdue dans l’espace et qu’elle allait mourir seule dans sa navette. Mais Olof la sauva en la sortant de son cercueil volant. Il la recueillit, la lava et la soigna. Elle se donna à lui. Elle lui dit que pendant des années, qu’elle avait crues normales, elle ne savait pas qu’elle l’aimait et que rien d’autre que lui n’avait la moindre importance. Il lui dit qu’il n’avait jamais cessé de penser à elle et que c’était sa souffrance qui l’avait lancé dans cette grande action de justice contre les hommes.

La conférence des présidents avait décidé d’accorder à Olof l’immunité totale s’il regagnait la Terre immédiatement. Il pourrait se retirer dans un lieu où sa sécurité serait assurée en compagnie de qui il aurait choisi. Depuis qu’il était avec Judith, Olof avait cessé de lancer des bombes. Il envoya les dernières vers le soleil. Le président Bisbal annonça la bonne nouvelle aux journalistes. On avait expliqué à Filly que sa mère était en voyage et que son père dormait. Un cardinal s’occupa d’elle. Olof avait décidé de se tuer avec Judith en allant vers le soleil. Judith était devenue une sainte pour les humains.

Officiellement le suicide d’Olof et de Judith fut transformé en accident. Le pape annonça à Rory que Judith était morte pour sauver le monde, qu’il y avait eu un accident mais non un suicide. Le pape décida de démissionner. Dans la navette, Judith avait accepté de mourir avec Olof. Pour lui rendre hommage une journée Judith internationale était célébrée chaque année.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hiram33 70 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines