Magazine Environnement

Moins de CO2 pour les constructeurs automobiles français

Publié le 21 novembre 2007 par Greg Catel

La Fédération européenne Transports & Environnement Europe (T&E) vient de publier un récapitulatif 2006 des émissions de CO2 par constructeur automobile.

Il apparaît que les constructeurs japonais ont réduit de 2,8% les émissions de leur modèle par rapport à 2005, cette réduction s’élève à 1,9% pour les constructeurs Français et à 0,5% pour les constructeurs Italiens. En comparaison, les industriels allemands ont aggravé leur situation puisque les émissions moyennes de CO2 de leurs véhicules a augmenté de 0,6% entre 2005 et 2006.

De tous les constructeurs automobiles, Toyota a réalisé la meilleure progression avec une moyenne des véhicules vendus émettant 5% de moins de CO2 mais ce sont PSA Peugeot Citroën (142g/km), Fiat (144g/km) et Renault (147g/km) qui ont vendu les véhicules les moins émetteurs en Europe.

PSA Peugeot Citroën a d’ailleurs annoncé qu’à l’occasion du Challenge Bibendum, le groupe présentera une Peugeot 307 « Hybride HDi » affichant 74 g de CO par km parcouru, grâce à l’utilisation combiné de moteurs électriques et diesel fonctionnant au carburant B30 (mélange de gazole et de 30% de biodiesel).
Le groupe allemand Daimler qui construit des véhicules toujours plus émetteurs (+2,8%), reste en dernière position avec 188g/km en moyenne. Cette mauvaise performance associée à celle du groupe Volkswagen (+0,9%) a au final annulé les efforts entrepris par l’Allemand BMW qui a réussi à réduire de 2,5% les émissions de CO2 de ces modèles.

La Fédération européenne Transports & Environnement Europe (T&E) prône par conséquent la mise en place de normes de CO2 qui s’appliquent à l’ensemble des véhicules et non seulement à quelques modèles. Elle rappelle également que le poids des véhicules a une importance majeure sur les émissions de CO2.

France Nature Environnement, Agir pour l’Environnement, le Réseau Action Climat, WWF France et Greenpeace rappellent aussi qu’au-delà de l’amélioration de l’efficacité énergétique des véhicules, la réduction de la demande de transports motorisés et le développement des modes de transport sobres en carbone doivent être une priorité pour répondre au défi majeur de réduction des GES.

En savoir plus: http://www.transportenvironment.org/

GC


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Greg Catel 282 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte