Magazine France

Jusqu’où se compromettre pour être élu ?

Publié le 21 novembre 2007 par Dominique Lemoine @lemoinedo
Je constate, navré, que la majorité départementale tourangelle ouvre toutes grandes les portes de l’investiture pour les cantonales à la droite dure.
Tous les élus de la majorité au CG37, TOUS, ont voté pour l’investiture de Guillaume Peltier que rien n’arrête puisqu’il se présente déjà contre son propre camp qui lui a donné l’investiture .J’ai honte pour la droite tourangelle et pour son manque de courage politique.
Je n’admets pas à Tours ce butineur politique au sourire « colgate » qui, malgré ses 30 ans:
  • a déjà été Directeur adjoint National du FNJ,
  • a été Directeur de la jeunesse du MNR,
  • a tenté de se rapprocher de Charles Millon lors de son rapprochement avec l’extrême droite après des élections régionales ratées,
  • puis qui est devenu cadre au MPF de Philippe de Villiers qu’il rêve probablement de quitter prochainement pour rejoindre l’UMP.

Je n’admets pas à Tours ce butineur géographique arrogant qui, après des échecs électoraux à Epernay et à Nantes, opte pour Tours.
Selon des élus du CG37, des accords nationaux existent entre l’UMP et le MPF, c’est vrai que des contacts réguliers entre Peltier et Hortefeux semblent exister.

Le courage politique c’est de ne pas accepter ces accords et il aurait fallu voter contre son investiture.
Pour ma part, je préfère ne pas être élu que de me compromettre à ce point. Alors jamais, OUI JAMAIS, je ne pourrais soutenir ceux qui soutiennent cette investiture.
D. Lemoine

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dominique Lemoine 164 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte