Magazine Humeur

Daubresse va «faire ministre»… pour beaucoup s’amuser !

Publié le 23 mars 2010 par Kamizole

marc-philippe-daubresse-6-juin-2006.1269366562.jpgJe l’avais entendu hier matin sur France-Info nous servir sa ration de copeaux de langue de bois trempée dans un grand bol de lait d’beu. Quasi la main sur le cœur, si j’avais eu l’image : implication citoyenne, servir la France et tout le tremblement. Je ne suis pas vraiment du genre à me laisser abuser par ces discours de circonstance. Or, ce matin j’ai lorgné sur un titre de 20 minutes qui m’a fait bondir comme une diablesse en dehors de sa boîte : Marc-Philippe Daubresse: «je vais beaucoup m’amuser». Tant mieux pour lui ! J’espère qu’il pensera également à travailler…

Je n’ai pu m’empêcher de penser à Thierry Breton disant «je me régale à Bercy !»… Je n’en doutai point. Il s’est nourri sur la bête ! le seul “hic” étant que nous autres, le vulgum des cochons de payants et con…tribuables, nous régalâmes nettement moins.

Daubresse – qui sera ministre de plein exercice - reprend le poste de Martin Hirsch, lequel est nommé président de l’Agence du service civique : et hop ! encore un “fromage” ! l’argent des con…tribuables ne manquant jamais pour les copain et les coquins… plus ils sont inutiles, mieux cela vaut… pendant ce temps-là, on tire à vue et à boulets rouges sur les fonctionnaires d’exécution sans aucune utilité, n’est-il pas ? enseignants, personnel soignant, flics, pompiers, facteurs et j’en oublie très certainement, accusés d’occuper des sinécures toujours trop dorées. N’est pas prébendier de haute volée qui veut.

Il ne manque pas d’air. On verra à l’usage s’il est aussi gentil-gentil qu’il veut nous le faire accroire. “Gentil n’a qu’un oeil” disait une collègue âgée : méfiance envers les gens qui se disent gentils. S’ils le sont vraiment, ils n’ont pas besoin de le faire savoir. Ce sont souvent les pires. Adeptes des coups en dessous ou dans le dos.

«Ce sont des dossiers proches de mes préoccupations centristes et humanistes. L’orientation, le service civique, la solidarité, aider les chômeurs à retrouver un emploi, cela fait partie de la palette de l’action centriste. Je crois que l’Elysée souhaitait renforcer ces valeurs au gouvernement»

Il est bien connu que Nicolas Sarkozy a le sens des “valeurs” humanistes hautement développé. A condition qu’elles soient cotées en bourse.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kamizole 786 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte