Magazine Culture

Celui qu'on ne voit pas

Par Lesignet

celuiquonnevoitpasTitre Celui qu'on ne voit pas
Auteur
Mari Jungstedt
Genre
Thriller
Première publication
en français 2007
Édition lue Le Livre de Poche (2010)
Pages
442
Mon évaluation
****

S'il en fallait une, voici la confirmation de mon goût prononcé pour les thrillers scandinaves. Décidément, les écrivains Américains ont perdu à mes yeux leur titre de meilleurs auteurs de thriller...

En résumé

A un mois à peine de la haute saison, la charmante île touristique de Gotland, au large de la Suède, est brusquement bouleversée par une série de meurtres violents. Les victimes, de jolies femmes, sont sauvagement abattues à coup de hache, leurs dessous fourrés dans la bouche.

Avec son équipe réduite, le commissaire Knutas met tout en œuvre pour retrouver le coupable, malgré un cruel manque d'indices. De son côté, Johan, un journaliste de la télévision régionale, couvre le sujet avec acharnement, sans cesse en quête de nouveaux éléments...

Alors que les habitants de l'île sombrent doucement dans la paranoïa et que les proches des victimes tentent de faire face aux événements, le tueur rôde silencieusement et fait planer une menace inquiétante.

Mon avis

J'aime la simplicité et la pureté extrême des thrillers suédois... Les événements s'enchaînent avec une froideur inéluctable, les enquêteurs suivent le fil logique de leur réflexion, l'auteur n'hésite pas à plonger dans la psychologie de ses personnages pour donner une profondeur supplémentaire au récit.

Comment font-ils exactement pour que ce dénuement de l'écriture, cette absence de fioriture et de figures de style, aient une telle force ? Je l'ignore mais qu'ils s'appellent Mankell, Larsson ou Jungstedt, les auteurs suédois parviennent immanquablement à me captiver.

J'ai dévoré les presque 450 pages de 'Celui qu'on ne voit pas' avec un intérêt et un plaisir constant. Même à la fin, lorsque l'étau se ressere et les masques tombent, lorsque tout lecteur attentif a démasqué le meurtrier, l'histoire ne perd rien en intensité.

Ce roman ne révolutionnera certes pas le genre mais j'ai trouvé dans le livre de Mari Jungstedt ce que j'attends d'un thriller : du divertissement, du suspense, de la tension et une certaine stimulation de l'esprit et de la logique. En plus, il m'a donné des idées de destination de vacances ;-) !

A recommander aux amateurs !

Posté par Keltia3 à 23:08 - Commentaires [3] - Rétroliens [0] - Permalien [#]
Tags : psychologie, psychopathe, Suède, thriller 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lesignet 12 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines