Magazine Culture

Chinoiseries sur faïences françaises du XVIIIe siècle.

Par Richard Le Menn
faience-de-moulins Photographie 1 : « Assiette en faience de Moulins décor polychrome dit "à la campanule". Diam.: 23,5cm. XVIII°siècle. » La perspective employée ici est très fantaisiste : ce qui fait le charme de ce genre de décor.
Dans un précédent article, j'ai présenté des exemples de décors « des Indes » sur de la faïence de Delft des XVIIe et XVIIIe siècles (voir article ici). Ce thème se répand dans tout le reste de l'Europe. De nombreuses manufactures de faïence françaises suivent ce goût pour la porcelaine dure asiatique et  les décors « indiens » ; imitent les motifs, et s'inspirent de son merveilleux. Il en résulte des exemples d'une grande fantaisie et d'un imaginaire qui parfois étonne. Christophe Perlès, qui a un goût très sûr et raffiné pour la céramique en particulier française des XVIIe et XVIIIe siècles, propose sur son site plusieurs exemples de cette époque.
Les photographies et descriptions entre guillemets proviennent du site : www.cperles.com chinoiseriemarseillemoulins Photographie 2 : « Assiette en faience de Marseille décor polychrome dit aux chinois et asteroïdes. Atelier de Leroy. Diam. 24,5cm. XVIII°siècle. »
Photographie 3 : « 
Assiette en faience de Moulins, décor polychrome de deux chinois attablés dans un paysage oriental. Diam. 23cm. XVIII° siècle. »
pagodesrouen Photographie 4 : « 
Plat en faience de Rouen, décor polychrome dit "à la pagode". Attribué à l'atelier de Guillebaud. Restauré. Diam. 34.2cm. XVIIIe siècle. »
Photographie 5 : « 
Assiette en faience de Rouen, décor polychrome dit "à la pagode". Atelier de Guillebaud. Marquée. Diam. 24cm. XVIII° siècle. »
faience-de-strasbourg chinoiserie Photographie 6 : « 
Plat en faience de Strasbourg, décor polychrome au chinois. Marqué JH 108/74. Atelier de J.Hannong. Long. 37cm. XVIII°siècle. »
faience-de-rouen Photographie 7 : « 
Assiette en faience de Rouen, décor polychrome dit "à la guivre". (accidentée) Diam. 25cm. XVIII°siècle. » En France, Nevers et Rouen sont les premières manufactures de céramique à imiter les scènes chinoises à la fin du XVIIe. Le décor « à la guivre » est assez caractéristique. La guivre est un serpent fantastique dont le nom caractérise le dragon des décors occidentaux sur céramiques des XVIIe et XVIIIe siècles.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Richard Le Menn 304 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines