Magazine High tech

Kobo eReader : un logiciel indépendant et un reader à 149$

Par Ebouquin

Kobo eReader : un logiciel indépendant et un reader à 149$
Souvenez-vous, l’une des 10 prédictions du patron de Kobo pour 2010 était la commercialisation d’un reader à moins de 100$. Si ce n’est pas encore le cas, Kobo montre la voie en annonçant aujourd’hui son propre reader epaper, le Kobo eReader, qui sera disponible cet été au prix de 149$ (soit environ 110€). Après avoir proposé des applications mobiles pour l’ensemble des smartphones actuels (iPhone, Palm, Android, Blackberry) et le téléchargement de fichier ePub depuis sa boutique (lisible depuis n’importe quel terminal compatible ePub avec DRM CS4), Kobo se lance un peu plus dans la lecture sur écran E-Ink.

Kobo eReader : un logiciel indépendant et un reader à 149$

Le Kobo eReader est un reader dédié équipé d’un écran 6 pouces E-Ink affichant 8 niveaux de gris. Avec un poids de 200 grammes, le design du produit est assez original, la face avant est d’un blanc immaculé rehaussé par un bouton de navigation d’un bleu assez voyant. Le dos du reader est alvéolé pour un toucher plus agréable. Sur la tranche, on trouvera des boutons d’accès rapide. Jusque là, on peut se dire que l’on est face à un nouveau modèle. Et bien pas vraiment. Sans sa nouvelle robe, le Kobo eReader reprend la base Netronix traditionnelle E600. Donc pas d’écran tactile ici, toutes les commandes se réalisent à l’aide du pad de navigation. Donc rien de surprenant du côté des caractéristiques techniques si ce n’est la présence d’une connexion Bluetooth. Là où le Kobo eReader tire son épingle du jeu, c’est bien du côté du logiciel.

Kobo eReader : un logiciel indépendant et un reader à 149$

Tout d’abord, l’interface est bien plus épurée que ce que l’on peut retrouver sur la majorité des readers entrée de gamme. On se rapproche de ce que réaliser Bookeen en la matière, avec un affichage des couvertures et un organisation originale de la bibliothèque. Sur la page d’accueil, le lecteur retrouvera ses dernières lectures, un accès à la bibliothèque de livres mais aussi de journaux et de magazines. Lire des journaux optimisés pour reader nous semble envisageable mais pour les magazines, on a du mal à comprendre l’utilité. La bibliothèque présente les livres par leur couvertures, disposés sur des étagères virtuelles. On remarquera un véritable soucis du détail : Le programme affiche le nombre de pages restantes avant le prochain chapitre. En terminant votre lecture, c’est la couverture du dernier ouvrage lu qui s’affichera en guise d’écran de veille. Ce logiciel “Powered by Kobo” est compatible avec deux formats d’ebook, le PDF et l’ePub, tous deux protégés ou non par DRM Adobe CS4. On trouvera d’autres fonctionnalités intéressantes comme cinq niveaux de zoom, un lissage des polices, la synchronisation du reader avec son smartphone (équipé du logiciel Kobo) pour synchroniser ses lectures et récupérer ses derniers achats.

Kobo eReader : un logiciel indépendant et un reader à 149$

Le plus intéressant avec le Kobo eReader est que le consommateur va pouvoir retrouver ce système d’exploitation sur d’autres readers. En effet, Kobo va proposer des licences de son système à d’autres fabricants de readers. On reste dans le prolongement de la stratégie de la marque : proposer un logiciel standard sur toutes les plateformes à la lecture numérique est pratiquée. Contrairement à ce que l’on trouve sur de nombreux readers asiatiques entrée de gamme, le logiciel de Kobo nous paraît bien plus soigné et agréable pour le lecteur. Kobo compte bien séduire ces fabricants car le Kobo eReader est “le premier d’une longue série” d’appareils équipé de ce logiciel.

Si le design du Kobo eReader ne nous a pas totalement convaincu (cf. photos en situation réelle sur Engadget), la stratégie de la marque nous semble bien plus pertinente. Proposer un écosystème complet en réalisant des applications de lecture mobile pour tout type de produits nous paraît pertinente dans le contexte concurrentiel actuel. On ne sait pas encore si le Kobo eReader rencontrera la succès mais même s’il est minimaliste, son prix de 149$ risque de séduire. Il sera disponible dès cet été chez Borders aux Etats-Unis et à partir du mois de mai chez Indigo Books au Canada. Et d’ici là, Kobo aura lancé une son application pour iPad. Une plateforme complète, c’est bien ça.
Kobo eReader : un logiciel indépendant et un reader à 149$


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Un premier test du Kobo eReader

    Le site Electronista a réussi à mettre la main sur le premier reader de Kobo et nous livre un test complet de l’appareil. Le Kobo eReader ne présente pas une... Lire la suite

    Le 12 avril 2010 par   Ebouquin
    HIGH TECH, LIVRES
  • Borders dévoile sa nouvelle librairie en partenariat avec Kobo

    Il y a deux semaines, Borders lançait en catimini une application iPhone/iPad depuis laquelle les clients du libraire peuvent acquérir des ebooks. Lire la suite

    Le 08 juillet 2010 par   Ebouquin
    HIGH TECH, LIVRES
  • iPad, Kobo et Opus au banc d'essai

    Le site australien Bookbee mène actuellement un banc-d'essai sur quatre lecteurs, un par semaine pendant l'été. Une "Bataille de la Mort" comme ils le disent!... Lire la suite

    Le 21 juillet 2010 par   Hervé Bienvault
    CONSO, CULTURE, HIGH TECH, LIVRES
  • Kobo Books pour iPad en vidéo

    Kobo entend bien faire parler de ses produits dans un contexte où Apple et Amazon attire souvent plus l’attention. Après l’annonce d’un reader 6 pouces à 149$ e... Lire la suite

    Le 29 mars 2010 par   Ebouquin
    HIGH TECH, LIVRES
  • Kobo Books sort son application de bureau

    Kobo Books étend son écosystème en proposant au téléchargement, depuis quelques jours, deux applications de bureau, pour PC/Mac. Elles reprennent le moteur de... Lire la suite

    Le 10 septembre 2010 par   Ebouquin
    HIGH TECH, LIVRES
  • Kobo chez Borders

    C'était annoncé, ça y est. Le lecteur Kobo est désormais disponible en pré-commande pour le 17 juin sur le site de la chaine Borders, qui ne dispose pas de son... Lire la suite

    Le 15 mai 2010 par   Hervé Bienvault
    CONSO, CULTURE, HIGH TECH, LIVRES
  • Borders partenaire de Kobo, pour la distribution d'ebooks

    Il est pas bien actuellement le libraire Borders : avec les petits soucis financiers qu'il rencontre et les impayés que Hachette compte bien lui faire régler, i... Lire la suite

    Le 16 décembre 2009 par   Actualitté
    EBUSINESS, INTERNET, LIVRES

Ajouter un commentaire