Magazine Livres

Le Tailleur de pierre, par Camilla LÄCKBERG

Par Elianthe
Le Tailleur de pierre, par Camilla LÄCKBERG
RÉSUMÉ : “La dernière nasse était particulièrement lourde et il cala son pied sur le plat-bord pour la dégager sans se déséquilibrer. Lentement il la sentit céder et il espérait ne pas l’avoir esquintée. Il jeta un coup d’oeil par-dessus bord mais ce qu’il vit n’était pas le casier. C’était une main blanche qui fendit la surface agitée de l’eau et sembla montrer le ciel l’espace d’un instant.
Son premier réflexe fut de lâcher la corde et de laisser cette chose disparaître dans les profondeurs…” Un pêcheur de Fjällbacka trouve une petite fille noyée. Bientôt, on constate que Sara, sept ans, a de l’eau douce savonneuse dans les poumons. Quelqu’un l’a donc tuée avant de la jeter à la mer. Mais qui peut vouloir du mal à une petite fille ?
Alors qu’Erica vient de mettre leur bébé au monde et qu’il est bouleversé d’être papa, Patrik Hedström mène l’enquête sur cette horrible affaire. Car sous les apparences tran quilles, Fjällbacka dissimule de sordides relations humaines – querelles de voisinage, conflits familiaux, pratiques pédophiles – dont les origines peuvent remonter jusqu’aux années 1920. Quant aux coupables, ils pourraient même avoir quitté la ville depuis longtemps. Mais lui vouer une haine éternelle.
Camilla Läckberg-Eriksson, née le 30 août 1974, est l’auteur de plusieurs romans noirs mettant en scène Erica Falck et dont l’intrigue se situe toujours à Fjällbacka, port de pêche de la côte ouest en Suède. Ses ouvrages se sont tous classés parmi les meilleures ventes de ces dernières années dans son pays et le succès est aussi de mise à l’étranger. Dans la collection “Actes noirs” ont déjà paru La Princesse des glaces (2008) et Le Prédicateur (2009).
MON APPRÉCIATION : La nouvelle année commence fort pour moi avec ce nouvel opus de Camilla Läckberg! J'ai adoré La Princesse des glaces, moins aimé Le Prédicateur, mais j'ai trouvé ce troisième tome des aventures d'Erica Falck presque à la hauteur du premier.  Même si ses romans sont nettement des polars, on n'y trouve ni hémoglobine à profusion ni courses-poursuites échevelées.  L'auteure y raconte la vie des habitants de la ville de Fjällbacka en Suède
Ces personnages sont profondément humains, ils nous ressemblent avec leurs histoires, leurs secrets et leurs "bibittes".  Camilla Läckberg excelle à les décrire par petites touches, comme un artiste peignant une toile avec sa palette de couleurs.  Mine de rien, on s'attache à  ces personnages, même les moins sympathiques et on embarque dans l'histoire.

Le roman se divise entre l'enquête sur la mort de la petite Sara et la vie d'Agnes dans les années vingt.  Et on devine rapidement que le drame plonge ses racines dans le passé.  On suit Patrick Hedström, policier et copain d'Erica, pas à pas dans son enquête et j'étais comme lui, complètement dans le brouillard quasiment jusqu'à la fin.  L'histoire se centre sur quelques suspects potentiels, mais finalement ce ne sont pas ceux que l'on croyait qui ont commis le meurtre. 
Erica est touchée de près encore une fois par ce crime et elle essaie d'aider la mère de Sara de son mieux, malgré les  difficultés qu'elle connaît avec son nouveau bébé.  Sinon, ce roman m'a fait réfléchir sur la persistance de la violence au travers des générations et sur les effets dévastateurs qu'elle pouvait encore avoir des décennies plus tard.  Cette violence n'excuse pas le crime, mais elle peut peut-être aider à le comprendre. 
Une histoire délicieuse, mais un peu triste, à lire pour ses personnages et le talent de Camilla Läckberg.  J'attends le prochain tome avec impatience! Éditions Actes Sud, collection Actes noirs, 2009, 477 pages.
P.S. Ma critique n'est pas géniale, mais que cela ne vous empêche pas de lire le livre!
Source pour couverture et description : Éditions Actes Sud


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Elianthe 19 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine