Magazine France

"un tri sélectif des victimes de la colonisation".

Publié le 25 novembre 2007 par Torapamavoa Torapamavoa Nicolas @torapamavoa
PERPIGNAN (AFP) - Quelque 200 personnes se sont rassemblées samedi à l'appel du collectif "Non au mur-musée de la mairie de Perpignan et du cercle algérianiste", pour protester contre l'inauguration dimanche de ce monument honorant les disparus français et harkis de la guerre d'Algérie.Protestation à Perpignan contre un mur dédié aux seuls disparus français d'Algérie
AFP
Par Par Michel GALAN AFP - Samedi 24 novembre, 19h13
Selon les organisateurs, le rassemblement était "le symbole de l'appel de Perpignan de 50 organisations" locales et nationales (associations de droits de l'homme, partis de gauche, syndicats...) contre un mur mis en place par cette association de rapatriés, avec l'assentiment de la mairie, et qui "organise un tri sélectif des victimes de la colonisation".
Ce "Mur des disparus, morts sans sépulture en Algérie (1954-63)", érigé dans une ville qui a accueilli de nombreux rapatriés, est, selon Mouloud Aounit du Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples (Mrap), "un mur dangereux parce qu'il participe aux logiques de la revanche".
"En faisant la discrimination des mémoires, au lieu d'apaiser, il instille le poison du communautarisme. Il est en plus un clin d'oeil idéologique au Front national. Il ne faut pas installer des murs de division", a-t-il ajouté.
Michel Toubiana, pour la Ligue des droits de l'Homme (LDH), a considéré comme un acte citoyen "la riposte à ce coup contre le vivre ensemble (...) qui est une réhabilitation de la colonisation et une instrumentalisation des morts".

"Les souffrances des victimes se valent toutes", a martelé le responsable national de la LDH, qui a stigmatisé "l'escroquerie intellectuelle de la mairie de Perpignan et du maire UMP, Jean-Paul Alduy: en aucune manière le respect aux victimes ne peut justifier la réécriture de l'histoire".
Durant ce rassemblement dans le centre-ville, où les prises de parole se sont succédé, quelque 2.000 personnes assistaient au congrès du Cercle algérianiste à Perpignan, en marge duquel doit être inauguré dimanche matin le mur controversé en présence du secrétaire d'Etat à la Défense chargé des Anciens combattants, Alain Marleix.
Cette association de rapatriés a financé la construction de ce mur portant les noms de 2.619 disparus sur dix plaques de bronze, ainsi que ceux de 400 militaires du contingent portés disparus au combat.
Derrière ce mur de l'ancienne prison de Perpignan, le Cercle algérianiste a été chargé par la mairie d'installer un Centre de la présence française en Algérie qui doit ouvrir en 2008.
Pour le représentant de l'Association nationale pour la protection de la mémoire des victimes de l'OAS, "ceux qui sont derrière ce mur sont les mêmes qui, le 5 juillet 2003, ont mis en place un monument glorifiant les tueurs factieux de l'OAS au cimetière nord de Perpignan".
Plus largement, l'érection de ce monument "est dans la droite ligne de la loi de février 2005 sur le +rôle positif de la colonisation+, du discours de Dakar de Sarkozy sur l'homme noir, du ministère de l'Immigration et de l'Identité nationale ou encore des tests ADN", ont souligné presque tous les orateurs.
http://torapamavoa.blogspot.com http://myspace.com/torapamavoa Non Nicolas! Le rap anti sarko !!

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Une économie étatique

    Durant la campagne électorale des leaders politiques et des économistes avisés ont beaucoup martelé sur les méfaits d'une économie étatique. De quoi s'agit-il e... Lire la suite

    Par  Désabusé
    FINANCES, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • AFP: Royal dénonce des «contre-vérités» de l’UMP M. Devedjian

    Fiscalité locale Royal dénonce des «contre-vérités» de M. Devedjian Lire le billet dans une nouvelle page ou Lire la suite ici... » AFP |... Lire la suite

    Par  C0by
    SOCIÉTÉ
  • Créer une entrée dans un espace ouvert : AVANT/APRES

    Créer entrée dans espace ouvert AVANT/APRES

    Pour moi, il était nécessaire que chaque pièce est son identité propre. Chose qui est d'autant plus difficile quand on a un espace ouvert, où d'un seul coup... Lire la suite

    Par  Moraglia
    BEAUTÉ , CONSO, CÔTÉ FEMMES, DÉCORATION, DESIGN ET ARCHITECTURE, PARFUM
  • Un salon baigné de lumière zénithale : AVANT/APRES...

    salon baigné lumière zénithale AVANT/APRES...

    Mon appartement devait être livré nu, c'est-à-dire sans tapisserie ni pose de carrelage. Malgré mes avertissements, les ouvriers avaient tout de même posé mais... Lire la suite

    Par  Moraglia
    BEAUTÉ , CONSO, CÔTÉ FEMMES, DÉCORATION, DESIGN ET ARCHITECTURE, PARFUM
  • Il était une fois...

    était fois...

    A peine entrée dans la vie active, j'ai cherché à tout prix à posséder mon "Home sweet Home". Après quelques visites non fructueuses, j'ai visité, par curiosité... Lire la suite

    Par  Moraglia
    BEAUTÉ , CONSO, CÔTÉ FEMMES, DÉCORATION, DESIGN ET ARCHITECTURE, PARFUM
  • Un tableau créé pour l'occasion...

    tableau créé pour l'occasion...

    Ce tableau a spécialement était conçu pour mon entrée. Ton sur ton, j'ai appliqué la peinture acrylique (L3024 de Tollens) des murs sur la toile. Lire la suite

    Par  Moraglia
    BEAUTÉ , CONSO, CÔTÉ FEMMES, DÉCORATION, DESIGN ET ARCHITECTURE, PARFUM
  • Ma première création...

    première création...

    Des carrés dans un carré ! Telle était l'idée de ma première "expérience" Il me fallait créer une idée fédératrice reprenant l'ensemble de mes futures oeuvres... Lire la suite

    Par  Moraglia
    BEAUTÉ , CONSO, CÔTÉ FEMMES, DÉCORATION, DESIGN ET ARCHITECTURE, PARFUM

Dossiers Paperblog