Magazine Science & vie

La vie existe ailleurs que sur Terre! ...enfin probablement

Publié le 31 janvier 2010 par Laracinecarree
La très sérieuse Royal Society, qui célèbre cette année ses 350 ans existence, organisait lundi et mardi dernier une série de colloques sur la possibilité de l'existence d'une vie extraterrestre et les moyens de la détecter.
Depuis quelques années, la détection d'exoplanètes (planètes en orbite autour d'une étoile autre que le soleil) est devenue une discipline à part entière qui dispose de moyens de plus en plus importants. Dans les premiers temps, on détectait essentiellement des "Jupiter chauds", c'est à dire des planètes géantes gazeuses relativement proches de leur étoile. Depuis peu, on commence à détecter des "Supers Terre", des planètes vraisemblablement telluriques mais qui elles aussi sont encore trop proches de leur Soleil, et donc trop brûlantes, pour y imaginer toute forme de vie.
On peux cependant espérer découvrir la première exoplanète tellurique à distance raisonnable de son astre (on parle de zone habitable) au cours de la prochaine décennie. La distance "raisonnable" étant généralement celle qui permet à une planète de recevoir ni trop, ni trop peu d'énergie pour pouvoir y trouver de l'eau liquide, élément essentiel à la vie telle qu'on la connait.
Question
Est ce que la présence d'une planète dans la zone habitable autour de son étoile suffit réellement pour en faire une bonne candidate à l'émergence la vie?
La racine carrée
Si l'on considère le seul exemple que l'on connaisse en la matière, la Terre, la présence d'eau liquide (quoique en ce moment, elle est souvent solide) est loin d'être le seul élément qui a permis sinon l'apparition,du moins le développement de la vie.
Le champ magnétique terrestre, dû à l'existence du noyau métallique liquide, nous protège des particules chargées venant du Soleil mais protège également l'atmosphère d'une érosion par le vent solaire. Notre voisine Mars, plus petite, s'est refroidie plus rapidement et le champ magnétique y a quasiment disparu.
Notre satellite naturel, la Lune, vraisemblablement issue d'une collision de la Terre avec une planète de la taille de Mars il y a 4.5 milliards d'années, stabilise l'axe de rotation de le Terre. L'axe incliné de la Terre est d'ailleurs la raison de l'alternance des saisons.
Les géantes gazeuses du système solaire (Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune), nous protègent des astéroïdes. A une autre époque, elles aurait pu à l'inverse les faire dévier et causer le "grand bombardement tardif" dont la Lune garde des traces très visibles.
L'origine elle même de l'eau sur Terre est, selon certaines théories, due en grande partie à l'apport de comètes ou de météorites en provenance de la lointaine banlieue du système solaire.
Et on peut certainement ajouter biens d'autres argument qui font que la présence de la Terre dans la zone habitable du système solaire ne suffit pas pour y expliquer notre présence. La probabilité d'une vie ailleurs est surement non nulle, mais peut être pas si élevée que ça...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Laracinecarree 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog