Magazine Finances

Non, l'Etat ne s'enrichit pas quand le prix du pétrole brut flambe!

Publié le 23 novembre 2007 par Cabinetal

Le jeudi 15 novembre 2007, j'ai participé à une émission sur France Info, à propos des effets fiscaux à la pompe de la flambée du prix du pétrole brut. J'ai affirmé devant les auditeurs, contre l'avis de Raymond Forni, Président de la région Franche-Comté (excellent ami par ailleurs), que l'Etat ne s'enrichit pas lorsque le brut monte, contrairement à ce qui est cru par erreur, en prenant soi-disant dans la poche des automobilistes. Rien n'est plus faux. La vérité vérifiable est que la hausse des prix du pétrole a généré une diminution des recettes fiscales en 2005 et 2006. Pour la première fois en 2007, la perte des ressources issues de la TIPP s'accompagne d'un phénomène comparable pour la TVA. Pour les trois premiers trimestres, cette perte de ressources fiscales se situe, semble-t-il, autour de 650 millions d'euros. Ceci étant dû à un recul de la consommation des carburants.

Ce constat sera prochainement confirmé par la Commission indépendante, composée d'élus de toutes tendances, dont je suis membre, et qui est chargée d'évaluer l'impact de la hausse des prix du pétrole.

Pour écouter les débats de France Info auquels j'ai participé, cliquez là !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cabinetal 75 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines