Magazine Politique

François Baroin vers une une réélection aisée à Troyes

Publié le 26 novembre 2007 par Exprimeo
François Baroin avance vers une réélection aisée dans la ville de Troyes mais surtout s'annonce comme le véritable leader d'un autre pôle de droite après les municipales de mars 2008. François Baroin est né le 21 juin 1965 dans le 12e arrondissement de Paris. Il a été ministre de l'Outre-mer puis ministre de l'Intérieur et de l'Aménagement du territoire dans le gouvernement Dominique de Villepin. François Baroin est le fils de Michel Baroin (haut fonctionnaire, homme d'affaires et Grand-maître du Grand Orient de France entre 1977 et 1978) et de Michèle Paulin. C'est à la fin de ses études qu'il perd coup sur coup son père, dans un crash d'avion inexpliqué, et sa soeur, dans un accident de voiture. Jacques Chirac (dont il est le filleul) le considère à partir de ce moment-là comme "son fils adoptif". En 1989, il devient conseiller municipal (RPR) de Nogent-sur-Seine dans l'Aube, entre à l'Assemblée nationale en 1993, dont il est le plus jeune député, puis est élu maire de Troyes en 1995. La même année il est élu président de l'Association des maires de l'Aube. Il est porte-parole de la campagne présidentielle 1995 de Jacques Chirac. La même année il est nommé secrétaire d'État auprès du Premier ministre et porte-parole du 1er gouvernement d'Alain Juppé, devenant ainsi le benjamin du gouvernement. N'étant pas reconduit quelques mois plus tard dans le 2e gouvernement d'Alain Juppé, il devient chargé de mission à l'Élysée, poste conservé jusqu'à ce qu'il retrouve son siège de député en 1997. En 2001, François Baroin devient président de la Communauté d'agglomération de Troyes (CAT) et administrateur du musée du Président-Jacques-Chirac en Corrèze. Il est réélu député le 16 juin 2002, pour la XIIe législature (2002-2007), dans la 3e circonscription de l'Aube. Il est membre de l'UMP, dont il fut le porte-parole sous la présidence d'Alain Juppé puis secrétaire général délégué sous la présidence par intérim de Jean-Claude Gaudin. Il a été conseiller politique de Nicolas Sarkozy lorsqu'il était président de l'UMP ; il est président du comité départemental de l'UMP-Aube et vice-président du club Dialogue & Initiative (présidé par Jean-Pierre Raffarin). Le 2 juin 2005, il a été nommé ministre de l'Outre-mer dans le gouvernement Dominique de Villepin, puis du 26 mars 2007 au 18 mai 2007, il a assuré les fonctions de ministre de l'Intérieur en remplacement de Nicolas Sarkozy après la démission de ce dernier qui souhaitait se consacrer à la campagne présidentielle. Il est réelu député le 10 juin 2007 avec 55.71% des voix dans sa circonscription, dès le premier tour. Sa réélection aisée à Troyes devrait le conduire à réaffirmer sa position nationale au moment où les "chiraquiens" parient ouvertement sur un décrochage de N. Sarkozy dans l'opinion. "Le Gouvernement fait semblant de réformer tandis que les syndicats font semblant de s'opposer" : c'est sur la base de la dénonciation d'un statu quo opposé au message des urnes en mai 2007 que les chiraquiens devraient reprendre l'initiative après des municipales difficiles pour le pouvoir présidentiel. François Baroin s'annonce comme l'un des leaders charismatiques de cette expression.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Exprimeo 5182 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines