Magazine High tech

Nintendo, l'ennemi de la faune et de la flore

Publié le 27 novembre 2007 par Livegen

Que ce soit en matière de ventes, de prix ou même de récompenses, Nintendo est une firme qui prend grand plaisir à occuper les plus hautes marches de tous les podiums qui lui sont accessibles. Seulement, c'est lorsque cette habitude devenue nature de surpasser Microsoft confirme sa présence dans la course à la pollution que la chose dessert la firme nippone.

Encore plus haut classé que le géant de la consommation américaine sur l'échelle de la destruction de l'environnement selon Greenpeace, Nintendo serait devenu la nouvelle bête noire de l'écologie en récoltant un 0 plus que symbolique, la faute à une production très coûteuse pour mère nature : "En 2006, 62,7 millions de consoles de jeux ont été commercialisées. Avec une croissance annuelle de 14,9 %, c'est l'un des secteurs de l'industrie électronique qui se développe le plus rapidement. Les faibles scores obtenus par les géants du marché, Nintendo et Microsoft, illustrent les enjeux environnementaux d'une telle croissance et la nécessité pour ces marques d'améliorer rapidement leurs politiques et pratiques en la matière."

Puisqu'étant l'entreprise la plus déconseillée par le 6ème guide pour une hi-tech responsable (peu derrière le score misérable de Microsoft et la note tout à fait moyenne de Sony), la firme parente de Super Mario n'a désormais plus qu'une seule solution pour ravir son public : mettre un terme au désastre provoqué par la Nintendo Wii et relancer sur les rails de la production le tant attendu Game & Watch.

Source : http://www.greenpeace.org

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Livegen 860 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte