Magazine Cinéma

LE CHOC DES TITANS ( Louis Leterrier - 2010)

Par Actarus682

LE CHOC DES TITANS ( Louis Leterrier - 2010)

Remake du film éponyme de Desmond Davis (1981) resté célèbre davantage pour ses effets spéciaux dus au maître Ray Harryhausen que pour ses qualités dramaturgiques, Le choc des Titans version 2010 constitue un très bon divertissement dans lequel on ne s'ennuie pas une seconde, et achève d'asseoir les qualités d'excellent faiseur de Louis Leterrier (Danny the dog, L'incroyable Hulk).

Relatant les aventures de Persée, fils de Zeus en lutte contre les Dieux qui ont causé la mort de sa famille adoptive, le film de Leterrier est un véritable livre d'images fantastiques, au bestiaire merveilleux (le Kraken, les sorcières, Pégase, les scorpions géants, et surtout Méduse, la créature la plus fascinante d'entre toutes), et possède une véritable force d'évocation qui suscite un émerveillement sincère, immédiat, loin de tout cynisme (on est loin du post-modernisme qui corrompt nombre de films de genre actuel). Ainsi, les aventures de Persée (très bon Sam Worthington), se suivent avec des étoiles plein les yeux, rassasiés d'images merveilleuses, de monstres antédiluviens et de combats héroïques. Ces derniers sont filmés de manière plus que lisibles par Louis Leterrier, le metteur en scène faisant montre, à de rares exceptions près, d'une excellente gestion de l'espace.

En revanche, on ne peut que regretter le gonflage en 3D de la version 2D du film, dans laquelle ce dernier a été tourné. En effet, alors que l'on aurait pu s'attendre à une plus-value visuelle purement divertissante (le film n'a pas été pensé en 3D et par conséquent ne prétend à aucune valeur artistique propre à ce procédé, à l'inverse d'Avatar), la 3D n'apporte strictement rien au film, la quasi-intégralité du métrage ne possédant à ce titre aucun effet, ni en termes de divertissement, ni, a fortiori, en termes d'immersion. Pire, certains plans possèdent un écho, ce qui en dit long sur le sérieux mis à l'oeuvre dans l'entreprise.

On regrettera également un Olympe de carton pâte totalement râté, au production design assez laid (y compris les costumes des Dieux, la palme revenant à celui de Zeus) ainsi que certains dialogues d'une médiocrité affichée.

Malgré ces réserves, Le choc des Titans mérite le détour (à voir de préférence en version 2D), et constitue un film d'aventures fantastiques et merveilleuses de très bonne facture.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Actarus682 461 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines