Magazine Poésie

Anthologie "Poésies du cri" suite : Philippe Guénin

Par Alain Marc

De retour, au centre du corps et du rêve, tout cela tu l'attendais, l'amant, avance plus vite, ne te refuse rien, viens-moi, ouvre-toi, je serai là, tu arracheras tes écorces d'acier, d'enfer et de joie, je t'attendrai,, je serai là, tu regarderas, tu me regarderas, et ta queue inventera mon corps, tu maîtriseras tout, je te le dis, je te dirais, mon seigneur, tu es mon maître, tout donné je suis, ressuscité autour de ton sexe, pour toi, que pour toi, jouir de ton plaisir que de ton plaisir, ne casse rien, cesse de dire non, abandonne les semelles de plomb, chausse les bottes de plumes de l'amour,                                                                                                                                                                                                                                                                                                    ,                             ,                                                                                     ,                   ,                           ,              ,                                                                ,         ,                 ,                                                         ,                           ,                      ,                        ,        ,                             ,                                                                                     ,                                  ,                        , oui, patrick, toi aussi, nu, devant toi à travers moi, et tu te bats encore,                          ,                      ,                           ,                                                                                                                                                                                                                                                                           ,                             ,                                                                                     ,                   ,                           ,              ,                                                                ,…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Anthologie permanente : Benjamin Fondane

    d'autres humains (du moins je le présume) ont regardé la vie par leurs carreaux couler avec ses barques dans la brume. D'autres que nous (flâneurs,... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Keith Waldrop

    hasard potentiel (extrait) Il s’avance dans l’obscur, s’assied dans l’obscur, demeure. L’obscur tombe, voile, recouvre. Ou des nuages d’insectes. Ou éteignant... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Giovanni Merloni

    Le train comme une première hirondelle Le train comme une première hirondelle porte le justaucorps bleu de la nuit dans l'air épuré, sans odeurs de l'hiver. Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Denise Desautels

    Poezibao l’avait signalé et le rappelle ici, Denise Desautels vient de recevoir le plus important prix artistique du Québec, le prix Athanase-David. Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Philippe Beck

    Philippe Beck a publié tout récemment Lyre Dure, aux éditions Nous. Lyre d’& XXVI E Villon démédaille les faits de corde et de grille. Les faits n’illuminent... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Philippe Dôme

    Manifeste Lequel d’entre nous, frères humains, n’eut sous la main, n’a, n’aura un jour ou l’autre, par accident ou à plein temps, quelque variété de litige à... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Torild Wardenær

    MORIBONDE Je suis debout devant le squelette d’une femme. Il est tout grêle, de la même taille que moi, et enfermé dans une vitrine. Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE

A propos de l’auteur


Alain Marc 63 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines