Magazine

raymondviger

Publié le 04 novembre 2007 par Raymondviger

Le hasard d'une visite me fait entrer dans un marché Métro. J'y remarque une machine que je ne connais pas. En bon français, il y est écrit: " Coin Star. Turn your change into cash". Une machine qui compte notre change et qui nous donne un crédit pour se faire rembourser en billet.

Ma première réaction est d'être emballé. Notre organisme opère une machine à liqueur. À tous les mois, je dois trouver quelqu'un pour rouler toutes les pièces. Cette machine me permettrait d'amener notre gros pot de change et de tout compter en quelques minutes. Intéressant.

Le lendemain, je me pointe avec 3 ou 400$ en petite monnaie. La machine offre une vidéo de démonstration pour en comprendre le fonctionnement. Après avoir visionné la vidéo de démonstration, certains doutes persistent cependant. Nous avons la possibilité de donner notre change à un organisme communautaire ou d'avoir un crédit sur des achats ultérieurs chez certains marchands. Je ne veux pas un crédit, je veux de l'argent en papier.

Dans le doute, je demande à une caissière si elle va me rembourser la note de crédit que j'obtiendrais de cette machine. Elle hésite pendant un certain temps et me dit que oui. Je retourne à la machine avec mon sac de change. La machine me demande si c'est la première fois que j'utilise leurs services ou si je suis prêt à débuter l'opération. Je croyais avoir toutes les instructions pour débuter, j'ai presque actionné le bouton pour commencer. Une petite voix intérieure me dit de ne pas le faire tout de suite. J'avise donc la machine que c'est la première fois que j'utilise le service. Apparaissent alors à l'écran les conditions d'utilisation: Des frais de 9,8% vous seront chargés!!!

Un peu comme les petits caractères à l'arrière d'un contrat d'assurance, la machine ne se vante pas qu'elle va m'arracher 9,8% de mon change pour faire son travail. Dans mon cas, cela représente aujourd'hui près de 40$. Il n'est pas question de laisser tant d'argent à ce service qui n'en est plus un.

Je vais visiter le site corporatif de Coin Star. Coin Star a débuté en Angleterre et aux États-Unis. Ils en sont possiblement à leur début avec cette machine au Canada. On y apprend qu'en Angleterre les frais sont de 7.9%, aux États-Unis 8,9%! J'ai beaucoup de difficultés à accepter qu'au Canada il nous faille payer 2% de plus pour le même service.

Je trouve déjà scandaleux les cartes de crédit qui facturent 2% par mois. Au moins pour ce taux, il vous prête de l'argent pendant un mois. Ici, pour une opération de quelques minutes, c'est près de 10% qui seront chargés. Inacceptable en ce qui me concerne.

Est-ce que le marché d'alimentation Métro agit en bon père de famille en laissant une telle machine arnaqueuse de consommateurs dans son entrée? Je ne crois pas. D'une part, les frais ne sont pas affichés clairement. D'autre part, les frais sont exorbitants. Je classe cette opération dans la section prêt usuraire, shylock. Finalement, question d'être puriste, il nous charge 2% de plus au Canada et Coin Star n'est même pas foutu de nous mettre un nom d'entreprise et un slogan en français. "Turn your change into cash" disent-ils. Personnellement, tant que ce genre d'arnaque aux consommateurs sera là, je dis "Turn your back to Metro".

Montréal: 514-253-6556
Québec: 418-643-1484
Partout au Québec: 1-888-OPC-ALLO (1-888-672-2556)

Montréal: 514-598-7288
Numéro sans frais: 1-888-412-1313

raymondviger
Quand un homme accouche. Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d'une trilogie qui a été reprise dans L'amour en 3 Dimensions. 9,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Ma première création...

    première création...

    Des carrés dans un carré ! Telle était l'idée de ma première "expérience" Il me fallait créer une idée fédératrice reprenant l'ensemble de mes futures oeuvres... Lire la suite

    Par  Moraglia
    BEAUTÉ , CONSO, CÔTÉ FEMMES, DÉCORATION, DESIGN ET ARCHITECTURE, PARFUM
  • Une économie étatique

    Durant la campagne électorale des leaders politiques et des économistes avisés ont beaucoup martelé sur les méfaits d'une économie étatique. De quoi s'agit-il e... Lire la suite

    Par  Désabusé
    FINANCES, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Délocalisation

    La délocalisation domine l'actualité économique et les décisions politiques. C'est pour lutter contre ce phénomène que le Gouvernement Fillon sous la houlette d... Lire la suite

    Par  Désabusé
    FINANCES
  • Les bénéfices de notre outil IMANO BtoB

    Ces derniers temps, beaucoup d'entreprises nous ont fait confiance en utilisant notre outil de diagnostic IMANO BtoB. Cet outil, dédié à la fidélisation de la... Lire la suite

    Par  François Lenglen
    ENTREPRISE, FOCUS EMPLOI, MARKETING & PUBLICITÉ
  • IMANO BtoB: outil n°1, l'étude de satisfaction

    Comme nous vous l'avons indiqué dans l'article précédent, IMANO BtoB est composé désormais de 6 études au choix qui vous aideront à optimiser votre relation... Lire la suite

    Par  François Lenglen
    ENTREPRISE, FOCUS EMPLOI, MARKETING & PUBLICITÉ
  • Libéralisme historique

    Ce week-end, l'histoire de la France et la pensée économie a connu un épisode que les médias n'ont pas relayé. Et c'est bien dommage, car cela aurait été... Lire la suite

    Par  Désabusé
    FINANCES, FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Efficience des marchés

    En ce début de semaine et comme chaque année, c'est autour de l'économie de nommer son nobel. Cette année se sont les Américains Leonid Hurwicz, Eric Maskin et... Lire la suite

    Par  Désabusé
    FINANCES

A propos de l’auteur


Raymondviger 8607 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte