Magazine Info Locale

Nouvelles de haiti en breves

Publié le 04 mai 2010 par 509
Deux nouvelles répliques ressenties à Port-au-Prince
Une nouvelle réplique de moyenne intensité a été ressentie lundi à Port –au-prince. Selon L'Institut géophysique américain (USGS) Cette secousse de magnitude 4.4, s'est produite vers 2h 21 PM à 40 kilomètres à l'Ouest de la Capitale haïtienne.
Mais certains résidents de la région métropolitaine de Port-au-Prince ont également ressenti une autre réplique quelques heures plus tôt, dont la magnitude n'a pas révélée par USGS.
Les répliques provoquent un climat de peur chez les haïtiens. A chacune de ces secousses, les gens se précipitent dans les rues craignant un nouveau séisme.
Les Responsable du Bureau Des Mines, avaient récemment appelé à la vigilance, expliquant que les répliques peuvent détruire certains bâtiments déjà endommagés précédemment.
Depuis quelque temps ces secousses résiduelles avaient quasiment cessées. Toutefois, selon les experts, la poursuite des répliques à la suite d'un tremblement de terre de forte magnitude, est un phénomène normal.
*******************************xxxxx***************************************
Le capital de la Téléco s'ouvre à Viettel
La Compagnie Vietnamienne Viettel vient de procéder à l'acquisition de 60 % des actions de la Téléco. L'accord de partenariat a été paraphé hier jeudi par les responsables de Viettel et la Banque de la République d'Haïti, (BRH), le principal actionnaire de cette entreprise.
La cérémonie s'est déroulée en présence du directeur du Conseil de Modernisation des Entreprises Publiques (CMEP), Yves Bastien qui a estimé que la privatisation de la Téléco était un passage obligé.
Lors de son intervention, le gouverneur de la Banque Centrale, Charles Castel a affirmé que la Téléco était déficitaire, l'état haïtien était obligé de lui attribuer une subvention mensuelle substantielle afin qu'elle puisse fonctionner.
« La Téléco a subi des assauts permanent, son réseau a été saboté à plusieurs reprises, la situation n'était pas tenable », a déclaré Charles de la BRH.
Par ailleurs, monsieur Castel a révélé que l'état haïtien avait déjà débloqué plus de 675 millions de gourdes afin de faciliter le dégraissage de cette compagnie.
De son coté le directeur de la Teleco, Michel Presumé a indiqué que la meilleure façon de sauver cette entreprise c'était de la moderniser.
« La Teleco avait plus de 5 mille employés qui ne faisaient rien, beaucoup d' entre eux passaient plus de temps dans les stations de radio que sur leur lieu de travail. », a-t-il poursuivi.
Pour sa part l'un de des représentants de la compagnie de téléphonie Vietnamienne, M-Nnguyen Khac Chung a annoncé son intention de faire de la Téléco le premier operateur de la région.
Il promet de garder les employés restants, s'ils sont capables de s'adapter aux exigences nouvelles qui s'imposent, actuellement, dans le secteur de la Télécommunication, à travers le monde.
Monsieur Khac Chung a fait remarquer que la compagnie qu'il dirige avait déjà fait ses preuves dans plusieurs autres pays, notamment au Cambodge et au Laos.
La Téléco fonctionnera désormais sous le nom de Natcom, une nouvelle société dans laquelle l'état haïtien détient 40% des actions.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


509 31 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine