Magazine

Boston Cream Pie.

Publié le 26 novembre 2007 par Scherneel

L'anniversaire de beau-papa a eu lieu la semaine dernière, et je me suis occupée du gâteau.
L'an dernier, j'avais fait des babas au rhum, et cette année je n'ai pas hésité longtemps: j'ai fait une Boston Cream Pie, un gâteau que j'ai dans le collimateur depuis presque 1 an, mais que faute d'occasion, je n'ai pas encore fait.

Ce gâteau, qui n'est pas une tarte, comme son nom m'indique, a été inventé par le chef français d'un restaurant  de Boston, vers 1855. (dixit Wikipedia).

C'est la gourmande Nigella qui m'a révélé ce gâteau au détour de son " How to Be a Domestic Goddess": une génoise, une garniture de crème pâtissière et une ganache au chocolat pour parfaire le tout.

Pour la génoise, ou plutôt le "Sponge Cake", recette de "British Food". (Merci Gracianne ;))

150g de beurre mou (j'étais à court de beurre, j'ai utilisé 30g de beurre et 120g de margarine...aucun soucis, sauf que la margarine se mélange moins bien au sucre), 150g de sucre (vanillé pour moi), 3 oeufs battus, 150g de farine à levure incorporée, quelques gouttes d'extrait de vanille.

Comme ce gâteau est prévu pour être fourré, la recette de base propose de cuire deux gâteaux: on en tartine un de garniture, puis on met le second par dessus. Donc, il faut séparer la pâte obtenue en deux. Comme je n'avais qu'un moule adapté, j'ai cuit le gâteau en une fois, et je l'ai coupé en deux. ça s'est bien passé :)
En parlant de moule: il doit avoir 18 cm de diamètre. J'ai utilisé un cercle à pâtisserie, soigneusement huilé. A la limite, si vous n'avez pas de moule de 18 cm, augmentez la quantité de pâte avec de braves règles de trois.

Bon, on y va? :)

Donc d'abord: on crème le beurre et le sucre. Au batteur électrique, à la cuillère en bois...as you wish :)

On ajoute les oeufs battus petit à petit en battant vigoureusement entre chaque addition, puis l'extrait de vanille.

En plusieurs fois, on incorpore la farine tamisée et on est bon :)

La cuisson: 25-30 minutes à 170°.
Le gâteau doit ressortir doré, et quand on appuie un peu sur le gâteau, il doit reprendre sa forme immédiatement.

On laisse refroidir quelques minutes avant de tenter le démoulage.

Et j'ai encore laissé refroidir avant de couper le gâteau en deux.

Une vue en détail de la texture du gâteau:

Il est prêt à accueillir la crème pâtissière!

Justement, la crème pâtissière, j'ai utilisé la recette d'Henriette Guilhem, dans " La bonne cuisine du Sud-Ouest", j'ai juste diminué le sucre de moitié (de 100 à 50g).

1/2 litre de lait, 50g de sucre, 3 jaunes d'oeuf (tiens je me rends compte qu'il fallait ajouter un oeuf entier...je l'ai oublié...et c'était bien aussi :) :) ), 40g de farine, extrait ou arôme de vanille.

D'un coté: on fait bouillir le lait et la vanille, de l'autre, on fatigue les oeufs avec le sucre puis la vanille.
On verse le lait bouillant sur le mélange oeufs/sucre/farine, et on transvase le tout dans la casserole, où on touille sur feu doux, sans interruption. On s'arrête aux premiers bouillons.

Si on n'utilise pas la crème immédiatement, on la laisse refroidir, bien recouverte par un film plastique, directement posé à sa surface.

Retour à la génoise:
On garnit le gâteau avec la crème, puis on repose le chapeau par dessus.

On va pouvoir recouvrir le gâteau de ganache.

Je vous livre ici une astuce de Nigella qui m'a bien servie: avant de garnir le gâteau, posez 4 morceaux de papier sufurisé sur le plat de service, déposez-y le gâteau, garnissez le. Quand le gâteau sera fini, la ganache prise, on enlève les bouts de papier et le plat de service est bien propre.

Je vous conseille de faire la ganache un peu à l'avance, elle aura le temps de prendre un peu.
Pour la ganache: une brique de crème (20 cl, crème à 15% de MG), 150g de chocolat coupé en morceau.

On fait bouillir la crème, on y plonge les morceaux de chocolat, on attend un peu, et on remue soigneusement.

Quand la ganache devient moins liquide, on peut commencer à verser de bonnes cuillerées sur le sommet du gâteau. La ganache descend tranquillement en de jolies coulées...

J'ai ensuite déposé au frais pour que la ganache prenne bien.

Ce gâteau est très agréable à couper...Et à manger :)

Je ne suis pas fan de génoise, mais j'ai quand même pas boudé ma part ;)

Ce gâteau est très simple à faire, un peu long,mais pas tant que ça...en plus la crème peut se faire la veille :)

PS: il m'est resté à la fois de la crème pâtissière et de la ganache... trop dur ;) J'ai rien fait de spécial, à par les manger de concert à la petite cuillère :)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Scherneel 241 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog