Magazine Internet

OVH lance ses offres “Cloud”

Publié le 31 mai 2010 par Xaviercm

OVH lance ses offres “Cloud”
C’est fait ! Après une longue période de bêta (et gamma) tests, OVH vient d’annoncer la disponibilité de son offre de Cloud Computing. Enfin, tout du moins, la première brique de son système “Cloud mC“.

Il s’agit de machines virtuelles fonctionnant sur les serveurs de l’hébergeur. L’utilisateur dispose d’une interface de gestion web permettant d’assurer les commandes de base de la machine (start, stop, création, suppression, visualisation des consommations …) et d’un accès SSH.

Suivront dans quelques semaines/mois des briques complémentaires : le “Cloud dC“. Il s’agira de machines virtuelles dédiées à une application spécifique. On devrait voir apparaitre rapidement une appliance dédiée à MySQL et une autre au stockage NFS. OVH s’occupera dans ce cas de la gestion applicative.

Pour revenir à l’offre qui vient de voir le jour (sous la marque “Kimsufi”), les caractéristiques “de base” sont les suivantes :

  • processeur : 4 cœurs virtuels de 2.00 GHz
  • mémoire : 256Mo
  • disque : 5Go
  • le coût de la bande passante semble être intégré au tarif mensuel … à vérifier …
  • parmi les distributions disponibles : Debian, Ubuntu … (pas de MS Windows)
  • serveurs hébergés en France

La facturation sera réalisée à l’heure sur la base d’un coût horaire de 0,01€ (soit un coût d’environ 7,5€ H.T. / mois). Il sera également possible d’augmenter la quantité de mémoire “à chaud” au travers de l’interface web de gestion. Le coût augmentera en fonction de la quantité de mémoire totale (0,02€/h pour 512Mo, 0,03€/h pour 768Mo et ainsi de suite jusqu’à 2Go). Ce mode de facturation est effectivement assez pratique pour l’hébergement de sites subissant de fortes variations de trafic (activité saisonnière, montée en charge rapide …).

Et la concurrence dans tout ça (si vous en connaissez d’autres n’hésitez pas à poster un commentaire) …

  • Rackspace (offre “Cloud Server Linux“)
    • processeur : 4 cœurs virtuels
    • mémoire : 256Mo (possibilité d’augmenter la mémoire jusqu’à 16Go)
    • disque : 10Go
    • bande passante facturée en plus (22¢ / Go en sortie, 8¢ / GO en entrée)
    • frais de fonctionnement : 1.5¢/h ou  10.95$ / mois
    • serveurs hébergés aux US
  • Amazon (offre “EC2 / Small Instance Linux”)
    • processeur : 1 cœur virtuel
    • mémoire : 1,7Go
    • disque : 160Go
    • bande passante facturée en plus (environ 0.15$/Go en sortie, environ $0.10/Go en entrée – tarifs variables en fonction du volume mensuel transféré)
    • frais de fonctionnement : 0.085$/h (environ 60$ / mois)
    • serveurs hébergés aux US. Il est également possible d’opter pour des serveurs localisés en Europe mais c’est plus cher !
  • 1and1 (offre “Serveur Cloud Dynamique Linux”)
    • processeur : 1 cœur virtuel 2.00 Ghz
    • mémoire : 1Go
    • disque : 100 Go
    • bande passante intégrée
    • frais de fonctionnement : 19,99 € H.T. / mois (engagement 12 mois minimum)
    • serveurs hébergés en Europe

L’offre d’OVH paraît donc assez bien positionnée face à ses concurrents. J’ai eu l’occasion de tester ce type de machine virtuelle durant les phases de test et effectivement le système fonctionne très bien.

J’ai juste quelques remarques qui viennent modérer mon enthousiasme  :

  • Il n’est pas possible (du moins pour le moment) de réaliser des snapshots des VMs (un bon moyen de sauvegarder rapidement). A savoir que Rackspace propose ce type de fonctionnalité
  • L’adresse IP affectée à votre VM sera modifiée si vous arrêtez et redémarrez votre machine virtuelle (au travers de l’interface de gestion). Pas très pratique pour un système en production :-( A noter quand même que le simple reboot de la VM ne provoquera pas de changement d’adresse (heureusement …).
  • et beaucoup plus pénalisant … le port 25 (SMTP) est bloqué ! Dommage si vous aviez l’intention de monter votre système de messagerie sur ce type de serveur ou plus simplement si le site que vous souhaitiez héberger est amené à générer des emails (boutique en ligne, forum, blog, enfin bref à peu près tout type de site web…).  Et là on réduit considérablement les usages potentiels de ce dispositif ! Espérons que les choses évoluent rapidement.

Plus d’infos sur cette offre : ICI et ICI

Photo : Lennysan


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Xaviercm 47 votes Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine