Magazine

La vache qui se la pète

Publié le 30 juin 2010 par Zappeuse

Cow Parade de Bordeaux (7 juin – 14 septembre 2010)

On peut adorer le veau d’or et … jeter un œil sur  sa mère : La Diva (c’est son nom), œuvre du Bordelais Fabrice Normand (un homme de goût s’il en est), est réellement en or, du moins son cuir. Dorée à la feuille, la fifille, d’où le cordon de protection, bien utile quand on voit ce dont les cons sont capables pour casser les vaches (il y en a beaucoup qui ne paissent plus en ville pour cause de réparations). La belle est donc là, allongée dans une sensualité toute bovine (quoique …), juste devant son sponsor, The Regent (le Grand Hôtel de Bordeaux, palace de la place de la Comédie) :

La vache qui se la pète

De l’or, oui, mais aussi des zigouigouis qui brillent, du précieux, du cher, jusqu’au creux des oreilles. Au final, rien de clinquant, c’est classe, c’est tout :

La vache qui se la pète



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Zappeuse 1040 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog