Magazine Culture

Résurgences ...

Publié le 30 juin 2010 par Myriam

Aujourd'hui je voudrais revenir sur le retable d'Issenheim et sur un rapprochement que je n'aurais jamais pu faire si je n'avais, hasard de calendrier et d'expositions, visité quelques temps auparavant l'exposition "Pollock et le chamanisme" à la Pinacothèque de Paris.

Grünewald - Rétable d'Issenheim, La tentation de Saint-Antoine

En découvrant le panneau du retable consacré à la tentation de Saint-Antoine, j'ai eu l'impression de me retrouver devant le tableau "Birth" peint par Jackson Pollock dans les années 1938-1941.

Étonnamment, je ressens le même élan, les mêmes formes créatrices, alors que ces deux œuvres sont issues d'horizons différents : dans un cas, il s'agit d'un retable qui, lorsqu'il était regardé, devait aider les malades atteints du mal ardent à guérir avec l'intercession de Saint-Antoine ; dans l'autre cas, il s'agit d'une œuvre du vingtième siècle influencée par le primitivisme présent dans l'art moderne.

Mais comment ne pas être frappé par la ressemblance entre ces démons mi-hommes, mi-animaux, aux étranges têtes d'oiseaux, de dragons et de cervidés avec ces formes et animaux totémiques (un œil ovoïde, une figure d'oiseau, une tête d'aigle) qui "semblent prendre vie comme par magie pour nous raconter l'histoire chamanique de la naissance, du printemps ou de la venue au monde" (1).

Pollock - Birth, 1938-1941

Comment ne pas voir la transformation recherchée, avec dans un cas repousser au loin les forces du mal et parvenir à guérir d'un mal inexplicable et maléfique, et dans l'autre cas, par les images et formes en mouvement, représenter "l'émergence d'un homme nouveau, autrement dit l'expérience chamanique transformatrice de l'"extase" vitale" (2).

Grünewald - Retable d'Issemheim, détail de la tentation de St Antoine 1512-1515
Et peut être le mystère de Grünewald est-il à rechercher là, dans cette part enfouie dans l'inconscient, "dans une réalité visionnaire où forces surnaturelles et cultures ancestrales se conjuguent pour inviter l'homme (...) à la transcendance" (3), dans cette résurgence des temps immémoriaux comme le souligne Détours des Mondes dans sa dernière note.

(1) (2) et (3) Extraits du catalogue de l'exposition "Pollock et le chamanisme", Octobre 2008


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Myriam 321 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine