Magazine High tech

Test : Mass Effect 2 : Suprématie

Publié le 30 juin 2010 par Guls
Test : Mass Effect 2 : Suprématie
Depuis sa sortie en janvier dernier, Mass Effect 2 a connu un fort succès et un suivi tout aussi fort de la part de ses développeurs, notamment grâce à une tripotée de contenu téléchargeable gratuit diffusés via le Réseau Cerberus. Le premier DLC payant du jeu, sorti en avril dernier, s'était avéré assez décevant, et Bioware a donc la difficile mission de défendre sa réputation dans cette nouvelle mission payante baptisée Suprématie (ou Overlord en VO). Notre verdict en test...
I can't let you do this Shepard...
Suprématie est une toute nouvelle mission disponible pour environ 5€ et accessible avant ou après la fin de la campagne solo de Mass Effect 2. Comme souvent, un message de l'Illusive Man vous informe que l'un des centres de recherche de Cerberus a lancé un appel de détresse. Une fois sur place et quelques ennemis éliminés, vous retrouvez un scientifique survivant qui vous explique que les recherches locales avaient pour but d'essayer de contrôler une IA Geth à l'aide d'un cerveau humain. Bien évidemment, l'expérience à mal tourné, et c'est vous qu'on envoie pour nettoyer le tout.
Suprématie se divise en différentes parties correspondant aux trois complexes de recherche de Cerberus disséminés sur la même planète, dont il vous faudra vider les deux premiers afin d'accéder au troisième et dernier. On retrouve avec plaisir (et appréhension) le véhicule "Firewalker", introduit dans l'un des DLC gratuits du Réseau Cerberus, qui vous servira à vous déplacer entre les différents camps, mettant votre habileté à l'épreuve dans une phase de plateforme inattendue.
Test : Mass Effect 2 : Suprématie
Les phases se déroulant à l'intérieur des centres de recherche sont, comme on pouvait se l'imaginer, principalement constituées de combats contre des Geth et divers cyborgs contrôlés par l'IA. On se doit néanmoins de saluer les développeurs qui se sont pour une fois éloigné des habituels vidages de salle pour nous préparer un finish aux petits oignons très bien fait.
Très bien fait, tout comme l'ensemble de ce DLC qui se dote de jolis paysages et de scènes scriptées au-dessus de la moyenne de ce qu'on peut trouver dans le jeu en lui-même. Question durée de vie, c'est toujours un peu bas étant donné le prix, mais on peut tout de même compter sur environ 2 heures de jeu en prenant son temps, soit le double des derniers DLC diffusés pour Mass Effect 2 ou Dragon Age, et ce n'est pas négligeable.
Test : Mass Effect 2 : Suprématie
Conclusion
Malgré un rapport qualité-prix encore un peu faiblard, Suprématie est d'une qualité bien supérieure aux derniers contenus téléchargeables produits par Bioware, proposant une mission agréable, rythmée, jolie et bien ficelée. Un agréable retour à l'univers de cet action-RPG que l'on ne saurait que vous conseiller si vous avez apprécié le jeu original.
Pack Suprématie, 560 points Microsoft sur Xbox Live

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Guls 278 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog