Magazine Côté Femmes

La fille qui allait faire de toi une nouvelle Liliane Bettencourt (les emmerdes en moins)

Par La Chose

Ma p’tite tranche de jambon Madrange©, mon cornichon Amora©, ma nouille chinoise, toi qui me permets à chaque billet de caser au moins cinq noms de marques de lessive, de parfum ou de couches pour adultes, il est temps de t’annoncer les résultats du grand concours de l’été.

Si j’avais ne serait-ce qu’un millième du talent de Christophe Salengro, voilà comment je m’y prendrais:

Mais je ne mesure pas deux mètres douze et je n’ai jamais réussi à faire tenir une dalle Gerflor sur mon prépuce.
En fait je n’ai pas de prépuce.
Ce qui n’a aucune rapport avec le sujet qui nous préoccupe aujourd’hui.

Or donc, lectrice adorée (en vrai j’ai aussi  des lecteurs qui eux, ont un prépuce, mais je fais comme si j’avais surtout dix mille gonzesses pendues à mon blog, on sait jamais que Tampax© ou Séphora© se mettent à me considérer comme une blogueuse bankhabeûl), or donc te disais-je, voilà la bonne réponse à la question existentielle qui était, je te le rappelle à toutes fins utiles: « Qui est ce bout-en-train facétieux déguisé en cul de chien au rectum quelque peu dilaté, qui est venu terroriser taquiner les deux cent petits enfants de l’école Sainte-Fistule le jour de la kermesse? »

La fille qui allait faire de toi une nouvelle Liliane Bettencourt (les emmerdes en moins)

La réponse, bien entendu, était: « Un cul de chien au rectum quelque peu dilaté ».

La fille qui allait faire de toi une nouvelle Liliane Bettencourt (les emmerdes en moins)

Je tiens à remercier particulièrement les quelques pelés qui n’avaient rien de mieux à faire de leur mercredi et qui ont joué le jeu en proposant Michael Jackson, Steevie, Bernard Tapie, Chantal Goya, l’Abbé Pierre, Monsieur Patate, Petit Ours la mascotte cocaïnomane et obsédée sexuelle, Cali et Renan Luce (quand on parle de fion…).
Je remercie aussi ceux et celles qui m’ont traînée dans la boue comme une pauvresse en donnant directement la bonne réponse et en sous-entendant perfidement: « Côté photoshop, ma grosse, j’ai envie de te dire d’aller prendre des cours chez les journaleux de Paris-Match« .

Pour ce qui est de savoir qui a gagné quoi, j’aimerais bien te dire que mon avoué va virer cinquante plaques sur ton compte en banque, malheureusement ça va pas être possible. J’aimerais aussi te dire que Dove© ou Roc© t’offrent gracieusement, par mon intermédiaire, le dernier coffret de gels amincissants-exfoliants-lubrifiants à base de cire d’abeille de Patagonie Orientale directement importée par Max Havelaar et El Gringo , mais ça va pas être possible non plus.

Donc à la limite, on va s’en tirer par une pirouette en la jouant philosophique et humaniste: l’important n’est pas de gagner, c’est de participer, et puisque tu as participé, je te léchouille les aisselles avec reconnaissance.


Filed under: A propos des soirées Tupperware et des furoncles pilo-sébacés

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


La Chose 1721 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte