Magazine Autres sports

Blogueur Invité: 7 prédictions hâtives pour la saison 2010

Publié le 01 juillet 2010 par Sixverges
Blogueur Invité: 7 prédictions hâtives pour la saison 2010Les camps ne sont même pas commencés mais ça s'empêche pas notre collègue Stéphane Morneau de se lancer dans des prédictions très (trop?) rapides...
C’est l’été et soyons réaliste, c’est aussi la saison morne et ennuyeuse où notre vie manque cruellement de football. De grâce, ne me suggérez pas de m’intéresser à la CFL, j’ai eu ma dose des ligues mineures et du football anti-stratégique avec des règlements aléatoires et insensés. Pour combattre le blues de l’été, donc, je me penche sans gêne vers les prédictions hâtive.. C’est encore très tôt dans la saison morte mais n’empêche: 7 prédictions hâtives pour la saison 2010-11 de la NFL.
1) Les Seahawks seront champions de la NFC Ouest
L’an dernier ils ont terminé la saison avec une fiche de 5-11, une légion de blessures et des interrogations à la pelle pour la saison morte. Ensuite, ils ont engagé avec beaucoup d’éclat Pete Carroll, maitre d'œuvre des Trojans de USC. Seul maitre à bord, ce dernier a acquis des joueurs intéressants comme Leon Washington et repêché le très convoité Russell Okung en première ronde. Pour toutes ces raisons, je prédis une fiche de 9-7 aux Seahawks et dans l’Ouest, ce sera suffisant pour l’emporter. Je m’explique.
Les Cardinals seront en transition et l’absence de Kurt Warner se fera sentir. L’équipe sera encore électrisante mais les victoires serrées de l’an dernier tomberont pour l’adversaire et, au mieux, ils joueront pour .500. Peu importe qui prend les reines de l’offensive, on ne change pas de quart partant aussi facilement et les Cardinals n’ont pas une défensive assez fiable pour compenser les points en moins qu’ils ne marqueront pas cette saison.
Pour ce qui est des Niners, j’aime beaucoup la formation et l’agressivité en défensive mais l’offensive est encore et toujours un point d'interrogation. Il ya du talent en place mais il manque quelque chose. On court beaucoup à Frisco et on joue physique mais on ne marque pas suffisamment de points. Dans la NFL, à moins d’avoir une shutdown defence absolument infaillible, on doit compter au moins 17 points par match pour connaître la victoire de façon régulière. Les Niners auront de la difficulté à atteindre ce chiffre et ils risquent d’être pas mal similaire à l’an dernier, soit une fiche de .500
Pour ce qui est des Rams, dois-je vraiment en parler? On va passer d’épouvantable à mauvais et Bradford verra de l’action beaucoup trop tôt et va se faire brasser sans lendemain derrière la ligne offensive de St-Louis. Malgré tout, ils vont voler 1 ou 2 victoires dans la division aux Niners et aux Cards, permettant aux Seahawks de gagner la division avec seulement neuf victoires.
Les Seahawks ne feront pas partie de l’élite de la NFL, loin de là, mais Matt Hasselbeck est un vétéran fiable qui connait son équipe et qui a de l’expérience avec une formation gagnante. Carrol apportera un vent de renouveau et les Seahawks iront se faire éliminer en première ronde des séries cette année, ce qui sera déjà une belle amélioration pour la formation qui piétine depuis le déclin de Shaun Alexander.
2) Les Patriots finiront 3e dans l’AFC Est et rateront les séries

Plusieurs classent encore les Pats de Bill Belichick dans l’élite de la NFL et bien que les dix dernières années témoignent dans ce sens, ce n’est plus une réalité en 2011. Tom Brady est encore là mais disons que l’offensive explosive qui a battu tous les records encore récemment commence à perdre de sa vitesse. La défensive est en plein renouveau et bien qu’on fasse confiance aux flairs de l’équipe de dépisteurs. C’est encore une formation bien verte qui manque d’ajustements en temps réels durant des matchs de la NFL. Il y a beaucoup de potentiel, surtout dans le système éprouvé de Bill Belichick, mais il faut rôder le tout sur le terrain et avec seulement 16 matchs à disputer, la marge d’erreur est bien mince. Surtout avec les Jets et les Dolphins qui vous soufflent dans le cou et qui connaitront de bonnes saisons. Ce sera donc le début de la fin pour les Pats...
3) Aaron Rodgers sera la MVP de la saison régulière
L’an dernier c’était l’aperçu et en 2010-11 ce sera la consécration. L’offensive des Packers sera très pass happy et surtout, très efficace. On a travaillé sur la ligne offensive pour protéger un peu mieux le jeune Rodgers qui sera de plus en plus en contrôle de son équipe et de ses formations. Rodgers est prêt pour la pression de mener les Packers au sommet de la division et dans l’exercice il amassera au moins 4500 verges et 35 touchés, soit un peu plus que l’an dernier.
Peyton Manning sera toujours dans la course, tout comme Drew Brees, mais Rodgers bénéficie d’une meilleure équipe autour de lui et les résultats du Green Bay joueront en sa faveur.
4) Matt Forte connaîtra une saison de plus de 1300 verges au sol.
Forte, l’an dernier, avait les deux pieds dans la malédiction de la deuxième année. Incapable de trouver son rythme avec Baby-Jay qui lui donne le ballon, Forte a fait pleurer bien des poolers avec ses performances plus que décevantes.
2010-11 ne chantera pas le même refrain. Avec Chester Taylor pour lui chauffer le derrière, un nouveau coordonnateur offensif et tout un été pour peaufiner quelques histoires avec l’ami Jay, Forte rebondira et connaitra sa meilleure saison depuis son entrée dans la NFL. Les Bears sont et seront toujours une équipe qui court en plein centre en profitant des minces trous pour créer de puissantes courses. Répétition et exécution. On va essayer tant bien que mal d’établir un rythme aérien avec Baby-Jay mais rien y fera, on va toujours fini par remettre le ballon derrière le centre pour gagner du terrain à coup de 3 verges par essai. C’est là que Forte trouvera son pain et son beurre.
5) Tim Tebow sera le partant des Broncos avant la fin de la saison
Bien des gens sont sceptiques face à l’expérience Tebow, moi le premier. On décortique sa motion, ses habitudes, son style de jeu et surtout le système duquel il provient. On criait au blasphème de le voir sortir en première ronde et pour la plupart des experts, c’est un feu de paille annoncé. Tout cela est peut-être bien vrai mais malgré tout, Josh McDaniels va lui remettre le ballon quand les Broncos seront sortis de la course aux séries.
C’est bien sûr trop tôt mais tout le monde sait à Denver que Kyle Orton est une solution temporaire aux plans de Josh McD. Qui plus est, le jeune entraîneur a beaucoup trop misé sur l’avenir de Tebow pour ne pas lui faire confiance le plus rapidement possible. Les partisans vont demander Tebow et après 7-8 semaines , McD sera convaincu que l’ex-Heisman sera la solution d’avenir pour son équipe.
Ça risque d’être une mauvaise idée mais personne n’est à l’écart des décisions hâtives, surtout pas un jeune entraîneur qui a littéralement lié son emploi à l’avenir d’un jeune quart plein de points d'interrogation. Pour utiliser des termes de poker, McDaniels est all-in dans le cas de Tim Tebow et le tout bougera très rapidement s’il ne veut pas perdre son emploi dans le Mile High.
6) Le Super Bowl opposera les Vikings aux Ravens
Bien que j’accorde le MVP de la saison à Rodgers, je pense encore que les Vikings seront des séries et trouveront leur chemin jusqu’au Super Bowl pour affronter les Ravens et leur nouvelle offensive à tout casser. Pourquoi me direz-vous? Voyons voir.
D’abord, Brett Favre sera de retour, c’est une évidence. Il aura peut-être un début de saison au ralenti mais le vieux Brett est un quart d’expérience et il veut vraiment enfoncer sa défaite crève cœur de l’an dernier dans le fond de la gorge des Saints. Pour ce faire, il va sur-motiver Adrian Peterson pour qu’il connaisse des séries du tonnerre. Les Vikings étaient vraiment près du grand match l’an dernier mais les Saints étaient tout simplement trop opportunistes. Cette fois-ci, le pass rushing des mauves sera encore plus mordants et je ne vois pas qui pourra les empêcher de passer au travers des séries.
Pour ce qui est des Ravens, un heureux mélange d’offensive explosive et de défensive agressive saura le faire pour leur chemin doré jusqu’au Super Bowl. La direction a Baltimore a bien compris qu’elle ne peut pas empêcher Joe Flacco d’envoyer des bombes dans le fond du terrain. Au lieu de le corriger, l’organisation a plutôt décidé de lui offrir des paires de mains qui pourront se démarquer et aller chercher ces ballons lancés avec beaucoup de fougues dans les zones profondes. Ceci, combiné a l’explosion de Ray Rice, sera le pain et le beurre des Ravens qui vont marquer beaucoup, beaucoup de points (avis aux poolers de ce monde).
Et qui gagne ce Super Bowl? Les Ravens et cette fois, Ray Lewis ne sera pas le MVP.... Ray Rice fera un charmant MVP pour le Super Bowl et il pourra faire l'annonce de Disneyworld.
7) C’est la dernière saison des Jaguars à Jacksonville
Ici, je spécule très fort mais selon moi le séjour des Jaguars à Jacksonville tire sérieusement à sa fin. Roger Goodell semble en avoir plein son casque des amigres foules du Jacksonville et l’équipe sera vendu dès la fin de la saison, probablement pour un déménagement à Los Angeles. La NFL est la ligue la plus en moyen en Amérique du Nord et c’est impardonnable de voir une franchise être presque déficitaire alors que tout le monde jouit du rayonnement mondial de la NFL. L’expérience du petit marché achève et Goodell va autoriser une vente et un déménagement sans broncher. Les paris sont ouverts à savoir où et quand.
Dans la foulée, ne soyez pas surpris de voir Maurice-Jones Drew changer d’adresse avant la date buttoir des transactions. Petit feeling que j’ai.
Sur ce, on poursuit l’été, les camps et les spéculations et on prépare nos cheat sheet pour les pools à venir.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines