Magazine Environnement

« Médiaterre » le développement durable pour tous !

Publié le 01 juillet 2010 par Sequovia

« Médiaterre » le développement durable pour tous !Sensibiliser les familles modestes aux gestes environnementaux : l’idée est très intéressante surtout quand elle remporte autant de succès. Valérie Létard, secrétaire d’Etat auprès du ministère de l’Ecologie et Marc-Philippe Daubresse, ministre de la jeunesse, doivent annoncer l’élargissement du dispositif.

  • Un travail de sensibilisation aux enjeux environnementaux

Le projet pilote de cette opération a mobilisé 100 jeunes en service civique de 18 à 25 ans qui ont accompagné quelque 180 familles dans huit villes, allant de Bordeaux à Valenciennes en passant par Villiers-le-Bel.

Des jeunes en Service Civique, âgés de 18 à 25 ans, accompagnent dans la durée, des familles aux revenus modestes :
- ils les sensibilisent aux enjeux environnementaux :
- ils les amènent à changer durablement leurs comportements en adoptant 10 éco-gestes simples
-  ils leur permettent ainsi de faire de réelles économies

D’ici à 2012, l’opération entend prendre de l’ampleur, et quelque 1.000 jeunes devraient être déployés dans 35 villes différentes à la rencontre de 5.000 familles. C’est en tout cas l’objectif de l’association Unis-cité, porteuse de l’opération. Cette montée en puissance va coûter 1,6 million d’euros, dont 300.000 euros financés par des partenaires privés tels qu’EDF ou la fondation Veolia.

  • Un travail de terrain auprès d’un public éloigné des questions environnementales

Le projet est né du constat qu’aujourd’hui, le grand public est suffisamment sensibilisé sur les grands enjeux environnementaux. L’enjeu est maintenant d’aider les citoyens à passer à l’acte, et de s’assurer, par un accompagnement rapproché, de véritables changements de comportement. « Ce bilan vient mettre fin aux idées reçues consistant à croire que l’écologie est réservée aux ‘bobos’ ou à une élite bien pensante », a conclu la secrétaire d’Etat au développement durable, Valérie Létard.

Unis-Cité a choisi de cibler les familles modestes issues de quartiers populaires pour ces raisons:
-  Des foyers davantage touchés par une précarité énergétique
-  Des foyers peu touchés par les campagnes de sensibilisation des acteurs environnementaux
-  Des foyers confrontés à des nuisances (vétusté des immeubles, bruits, déchets…)

  • Les jeunes des quartiers très impliqués

Par leur capacité à être mobilisés 2 à 3 jours par semaine pendant 9 mois, les volontaires en Service Civique apportent une dimension « durée » essentielle pour provoquer chez les foyers accompagnés de réels changements de comportement. Par ailleurs, la mixité des équipes de volontaires (25% sont issus de Zones Urbaines Sensibles) sont des leviers pour créer un vrai climat de confiance avec les familles et entamer un vrai travail de sensibilisation et de passage à l’acte.
Dès l’année prochaine, l’expérimentation sera reconduite auprès de 1500 familles, par 300 jeunes, dans 25 agglomérations.

  • Les 10 changements « Médiaterre » le développement durable pour tous !

Les jeunes volontaires choisissent en accord avec les familles, 10 « éco-gestes » parmi les 16 proposés

-réduire sa consommation de viande. Les animaux se nourrissent de fourrages qui arrivent des quatre coins du monde. Ces céréales grignotent un espace qui pourrait être utilisé pour d’autres cultures. Les quelques 1,3 milliard de vaches de la planète (une vache pour cinq humains) exhalent environ 300 000 milliards de litres de méthane par an. Les données de l’agence de protection de l’environnement des États-Unis indiquent que cette source représente presque 20 pour cent des émissions de méthane reliées aux activités humaines, égalant à peu près la proportion attribuable aux industries du gaz naturel et de pétrole

« Médiaterre » le développement durable pour tous !
-la sélection des produits ménagers  labellisés: les candidats se sont mis à opter pour un produit labellisé unique, non toxique, au lieu d’en acheter plusieurs, ou ont choisi de le fabriquer eux-mêmes avec des éléments naturels.
- ne pas laisser ses appareils électriques en mode « veille »
-acheter des fruits et légumes de saison
- utiliser des ampoules basse consommation
- prendre une douche plutôt qu’un bain.

Puis ils reviennent au bout de deux semaines, et ce pendant 6 mois. Chaque visite dure une heure environ et fait le point sur les progrès réalisés.

Grâce aux conseils des deux jeunes, ils se sont familiarisés avec le tri sélectif et ont fait quelques modifications : « régulateurs de débit sur les robinets, ampoules basse consommation ou encore brique dans le réservoir des toilettes : ces gestes leur ont permis d’économiser une quinzaine d’euros par mois », rapporte le quotidien 20 minutes qui a interrogé une famille

  • L’avis Sequovia

En juin dernier,  un premier bilan positif pouvait être tiré : en moyenne 4 fois plus d’ampoules basse consommation ont été utilisées, la consommation d’eau a été divisée par deux, l’usage de moins de sacs plastique a été également constaté. Concrètement, cette initiative présage la manière dont on peut construire  le pilier social du développement durable…Le service civil écologique prend de l’ampleur et ceci ne peut être qu’applaudi !


Nb : L’association a déjà commencé sa campagne de recrutement pour trouver de nouveaux volontaires pour le programme « Médiaterre » de l’année prochaine, entre octobre et juin. Les candidatures sont attendues jusqu’en septembre. Les volontaires seront choisis en fonction de leur motivation. Condition à remplir : avoir entre 18 et 25 ans.



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sequovia 1882 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte