Magazine Culture

NCIS – Saison 7

Publié le 01 juillet 2010 par Mg

Pour cette nouvelle saison, on prend les mêmes et on recommence. En effet, pas de mouvement dans le casting de l’équipe du Service d’Investigation Criminelle de la Marine : Mark Harmon (Leroy Jethro Gibbs) tient toujours sa place au côté de Michael Weatherly (Anthony DiNozzo), Cote de Pablo (Ziva David), Pauley Perrette (Abigail Sciuto), Sean Murray (Timothy McGee), David McCallum (Donald Mallard), Brian Dietzen (Jimmy Palmer) et Rocky Carroll (Leon Vance).

Toujours chargé d’enquêter sur les crimes concernant la marine, cette nouvelle saison commence sans Ziva, restée au Mossad, obligeant DiNozzo et McGee cherchent la remplaçante pour l’équipe. Dans le début de la saison, on en apprendra un peu plus sur Ziva, qui décidera de quitter le Mossad pour devenir un agent spécial à temps plein du NCIS. L’histoire n’étant pas toujours prévisible, Gibbs va encore une fois assoir son autorité face à certaines situations et notamment la demande de transfert de Ziva. Les premiers épisodes tournent principalement autour d’elle, son passé et ses relations avec ses partenaires.

Ensuite, c’est au tour de Vance de dévoiler son passé parmi des épisodes et enquêtes « classiques » et rondement menées. Le personnage et le passé de Gibbs étant à l’honneur cette saison, celui-ci se retrouvera face à une avocate troublante (Rena Sofer – Margaret Allison Hart). Ce personnage signalera le retour du colonel Bell comme fil rouge dans cette saison 7. Ses sentiments vis à vis de l’avocate sont ambigus et semblent réciproques. La deuxième partie de la saison continue de fouiller le passé de Gibbs avec sa belle-mère ainsi qu’un flashback sur Shannon et Kelly.

La fin de la saison de NCIS va reprendre le fil rouge du colonel Bell et l’action se situer au Mexique. Abby est mêlée à une enquête vieille de 20 ans mais qui implique Gibbs. Les derniers épisodes se centrent exclusivement sur Gibbs, une traitrise, un kidnapping et une vengeance réfléchie. Le tout étant intelligemment mis en œuvre et orchestré afin qu’il reste pour le spectateur quelques surprises et rebondissement inattendus.

La saison 7 se concentre plus particulièrement sur le pilier de la série et son obscur passé, à savoir Gibbs. Une saison rythmée où entre quelques enquêtes banales, les auteurs cherchent à mettre en place des personnages et une trame permettant de sonder un peu plus profondément le passé, le caractère et les pensées de Gibbs. Encore une fois, c’est une bonne saison que nous offre CBS où même si l’ossature reste inchangée, les personnages continuent d’évoluer. Ainsi la lassitude ne fait pas encore poindre son nez.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mg 992 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines