Magazine F1/moto

Fernando Alonso s'excuse

Publié le 01 juillet 2010 par Toutsab @toutf1com

 

 
Fernando Alonso s'excuse

Le tempérament fougueux et spontané du pilote espagnol a refait surface ce week-end. Devant ses fans, l’enfant du pays s’est énervé et emporté en critiquant des décisions prises par les commissaires de courses, devant lesquels, il présente désormais ses excuses.

Frustré d’avoir perdu des points précieux en respectant les règles et impuissant sur la finalité de la course, Fernando Alonso a fortement crié au scandale, précisant que la course avait été manipulée. Selon lui, les tricheurs ont gagné…
Toutefois, cette réaction démesurée commençait à prendre de l’ampleur et Fernando Alonso a décidé de présenter ses excuses auprès des commissaires du GP de Valence. L’espagnol furieux après la course de Valence a déclaré à la presse que la FIA avait favorisé Lewis Hamilton en prenant décidant de le pénaliser selon lui tardivement pour avoir dépasser la voiture de sécurité à un endroit où il n’avait pas le droit.
C’est Fernando Alonso lui-même qui a dénoncé le pilote britannique à son équipe. Les commissaires ont analysé les ralentis et ont vu qu’à quelques mètres près, l’anglais devait recevoir une pénalité. Un Drive Through lui a été imposé. Par chance, le pilote Mclaren a pu creuser l’écart avec le troisième homme, Kamui Kobayashi, en cravachant comme un forcené. Il effectue sa sanction et ressort devant le japonais. De là, Fernando Alonso est outré et écoeuré.
Après deux jours de réflexion, Alonso se dit beaucoup plus calme sur l’affaire et précise que ses propos ont été alimentés par la frustration car il avait perdu des positions en respectant les règles.
«Évidemment, avec du recul, je suis beaucoup plus calme qu’immédiatement après la course» a déclaré Alonso dans sa chronique sur le site officiel de Ferrari. «À ce moment là, j'ai réagi émotionnellement et dans cette situation, il est trop facile d'adopter un ton et de dire des choses qui peuvent être interprétées à tort, donnant lieu à des soupçons, quelque chose que je n'avais pas l'intention de faire. Bien sûr, je comprends que les commissaires ont un travail difficile à faire et ils doivent prendre des décisions qui ne sont pas faciles. Qu'est-ce que je voulais dire ? C'est que les pilotes qui, comme nous, respectent les règles, malheureusement, dans cette situation, ont beaucoup plus soufferts que ceux qui les transgressées, même si ils ont reçu une pénalité. Et je ne parle pas d’un pilote en particulier: c'est une question d'ordre général et je pense que nous devrions en parler ensemble d'une manière calme, pour s'assurer que ce genre de choses ne se reproduise plus. »

Il y a eu des spéculations selon lesquelles la FIA pourrait sanctionner Alonso et son équipe Ferrari pour certaines de leurs remarques, mais le Conseil d'administration ne donne aucune indication sur cette possibilité. La FIA demeure consciente, toutefois, que les événements de dimanche ont mis en lumière plusieurs problèmes potentiels avec la réglementation en vigueur sur la voiture de sécurité et a demandé une réunion extraordinaire du groupe de réflexion en vue du prochain GP. Alonso s'est félicité de cette initiative et espère que toutes les questions pourront être résolues pour qu’il n’y ait plus de doute à l’avenir.
«J'ai été heureux d'apprendre que la FIA allait réagir rapidement, convoquer une réunion extraordinaire et tout ça, je suis confiant, certain même, que tous les points en discussion seront éclaircis d'une manière globale. »
Malgré la perte de précieux points à Valence, Alonso reste optimiste quant à ses perspectives de titre.
« Même si le résultat de Valence n'était pas celui que nous voulions, cela n'a pas fait de dommages irréparables. C’est vrai que l'écart avec le leader a fait un bond de 29 points, mais nous n'avons pas encore atteint la mi-saison. Les mises à jour que nous avons apportées en Espagne nous ont aidées à faire un pas en avant et à nous rapprocher du peloton de tête. Je suis satisfait, mais également conscient que nous devons continuer à travailler sur le développement de la F10, car nous avons besoin d'avoir une voiture capable de nous battre pour la pole. »


Sabrina Beaudoin

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Toutsab 4688 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines