Magazine Europe

A la découverte de la Pologne!

Publié le 01 juillet 2010 par Kebby

Première escale de notre séjour en Pologne : Cracovie. Une ville où malgré les apparences il ne neige pas. Il s'agit "seulement" d'un lâcher de messages en provenance de prisonniers et à destination de la population. D'après notre hôte couchsurfer c'est une façon commune de communiquer à Cracovie. Un petit avion survole la ville en larguant à plusieurs reprises une cargaison de petits papiers. C'est magnifique mais pas très écolo... Evidemment la télévision locale devait interviewer quelqu'un à propos de ces messages et devinez sur qui c'est tombé ? Maintenant il se prend pour une star internationale...

SDC11556
SDC11558

De mon côté j'avoue que j'arrivais en Pologne avec quelques idées reçues, qui m'ont un peu gâché le début du séjour. Et j'ai appris une bonne leçon : les idées reçues, non seulement c'est souvent faux, ou en tout cas fortement exagéré, mais en plus c'est quand on les abandonne qu'on profite vraiment. C'est comme ça que nos couchsurfers, que je trouvais moyennement fun et avec qui j'étais mal à l'aise à cause de leur foi religieuse très prononcée, se sont avérés des modèles de gentillesse et d'hospitalité avec qui on a partagé et appris beaucoup de choses. Finalement nous sommes restés presque une semaine avec eux et ils nous ont d'ailleurs accompagnés jusque dans les Carpates où nous sommes ce soir. C'est avec regret que nous les avons quittés tout à l'heure, refusant leur proposition de les accompagner dans la maison familiale à la campagne pour ne pas trop abuser de leur hospitalité.

SDC11698

Pour revenir à Cracovie, en plus de découvrir des personnalités insoupçonnées nous avons aussi découvert une cuisine riche (dans tous les sens du terme...) et délicieuse. Notre guide parle d'une cuisine peu raffinée. Peut-être, en attendant nous on se régale dans les bars à lait, sortes de cantines bon marché héritées du communisme où les plats sont bons, équilibrés et délicieux. Entre le barszcz, le żurek, les Pierogi et la Kompot (boisson à base d'eau bouillie et de fruits) on ne sait plus où donner de la tête. Sans parler du bigos, plat traditionnel cuit plusieurs jours et réchauffé à volonté dont on profite avant que l'Union Européenne n'en interdise la vente, ou des fromages fumés au lait de brebis.

SDC11652
SDC11616
SDC11682

Sur les photos :

1. Proche de Yohan : Pierogi - 1e plan : Bigos

2. Proche de Yohan : Barszcz - 1e plan : żurek

3. Carpe "à la juive" = en gelée avec des raisins secs

Petit bémol quand même pour le côté touristique presque choquant, qu'un artiste local a d'ailleurs résumé dans une oeuvre qu'il a appelée Auschwieliczka, construit sur les noms Auschwitz et Wieliczka (la mine de sel ultra-touristique des environs). En effet, de plus en plus de compagnies n'hésitent pas à proposer des sorties permettant de visiter en 8h (et donc au pas de course) le fameux camp et la mine de sel. Difficile de prendre conscience de l'horreur du 1e et de profiter du 2e dans ces conditions, surtout lorsque le programme prévoit un retour à Cracovie juste à temps pour aller au resto...

Dzień dobry

Voici notre position actuelle


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kebby 93 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog