Magazine

Pendant que certains se tournent les pouces d'autres risquent de travailler plus

Publié le 01 juillet 2010 par Vincemobile
Parfois, on tombe sur des articles de presse dont le télescopage créé un effet étonnant.Je suis tombé sur cet article racontant les mésaventures d'une fonctionnaire territoriale menacée d'exclusion par le conseil régional de la Région Aquitaine. L'inconsciente a en effet eu l'idée de publier un livre illustrant le travail (enfin si on peut dire) dans les collectivités locales: semaines de 8h (temps de travail effectifs), employés à la productivité minimale... Elle avait pris le soin de modifier les noms et les lieux mais pas de bol, elle a été reconnue et dénoncée. Elle risque une exclusion de 2 ans sans salaire.Pendant ce temps là, certains à l'UMP réfléchissent à la mise à mort des 35h et à la suppression des RTT (sans contrepartie faut pas pousser). Le plus drôle, ce n'est d'ailleurs pas l'article mais les commentaires d'imbéciles faisant l'apologie des semaines de 50, 60, 80 heures. Je serais curieux de voir les types qui laissent ce genre de commentaires: retraités aigris, salariés débordés car incapables de s'organiser correctement... Il faudrait leur expliquer qu'il n'y a qu'en France où on réfléchit en termes d'heures de présence et non en termes de résultat. En Allemagne, un employé qui finit après 18h est considéré comme un nul, incapable de s'organiser correctement. Idem aux Etats-Unis où l'employé lambda finit à 18h. D'ailleurs, dans les entreprises françaises implantées là-bas, après 18h on ne trouve quasiment que des expatriés à errer dans les bureaux.Que retenir de ces deux articles ? Premièrement, la richesse a été captée par une petite caste qui peut ainsi glander aux frais de la princesse (ou du contribuable). La personne ayant dénoncé l'absence de travail dans son poste en Aquitaine a été sanctionnée, non pas pour le tort donné à l'image de la Région, mais parce qu'elle a sorti au grand jour une réalité explosive, qu'il ne faut surtout pas révéler. Si les contribuables prenaient conscience de ce détournement organisé et généralisé ce serait la fin du système et ça les élus et leurs obligés de le veulent surtout pas. Plutôt mourir, ou faire bosser plus les autres, ceux qui ont des RTT (les salauds) par exemple. Logique folle qui créé un fossé de plus en plus béant entre des salariés au bord de la crise de la nerfs et une caste de gens qui profitent allègrement du système. Est-ce que la situation ne va pas exploser sous peu ?

Posted via email from Vincent's posterous


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vincemobile 142 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog